É-U: fort rebond de l'économie attendu aux 3e et 4e trimestres

Publié le 10/06/2020 à 11:53

É-U: fort rebond de l'économie attendu aux 3e et 4e trimestres

Publié le 10/06/2020 à 11:53

Par AFP

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin (Photo: Getty Images)

L’économie américaine a amorcé sa reprise à la faveur du redémarrage d’une partie de l’activité et la conjoncture va nettement s’améliorer aux troisième et quatrième trimestres, a estimé mercredi le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin. 

« Nous restons convaincus que l’économie dans son ensemble continuera de s’améliorer considérablement au cours des troisième et quatrième trimestres », a-t-il déclaré, dans un discours préparé à l’occasion de son audition devant le Comité des petites entreprises du Sénat.

Cette audition a pour but de faire le point sur les programmes d’aide aux entreprises durement affectées par l’impact de la pandémie de Covid-19.

Le ministre de Donald Trump observe que le rapport sur l’emploi de mai, publié vendredi, et d’autres données économiques « montrent que nous sommes bien positionnés pour une réouverture forte et progressive de notre pays ».

Déjouant les pronostics, le taux de chômage est tombé à 13,3 % en mai, quand les analystes les plus pessimistes le voyaient frôler les 20 %.

Et 2,5 millions d’emplois ont été créés, contre 8,5 millions d’emplois détruits attendus.

Passant en revue les mesures prises par l’administration Trump, le secrétaire au Trésor a en particulier souligné que « près de 160 millions de chèques d’une valeur de plus de 260 milliards de dollars » avaient été envoyés « en un temps record ». 

Il a en outre indiqué que dans le cadre des programmes de soutien à l’aviation et aux autres entreprises éligibles, le décaissement de plus de 27 milliards de dollars à plus de 500 entreprises du secteur aérien et autres entreprises avait permis de préserver « des centaines de milliers d’emplois ». 

Dans le cadre du Fonds de secours pour lutter contre le coronavirus, « la quasi-totalité des 150 milliards de dollars affectés pour les États fédérés et les collectivités locales » a été utilisée.

De plus, « nous avons engagé environ 200 milliards de dollars de crédit de soutien dans le cadre des facilités de prêt de la Réserve fédérale », a-t-il rappelé.

La pandémie, qui s’est propagée aux États-Unis en début d’année, a fait plus de 112 000 morts à ce jour, selon des chiffres officiels.

Elle a mis à genou la première économie du monde qui est entrée en récession en février.

Dans tous les pays où le nouveau coronavirus a frappé, les autorités locales ont pris des mesures de confinement plus ou moins sévères.

Aux États-Unis, elles ont été progressivement mises en place à partir de la mi-mars avant de culminer en avril.

Des pans entiers de l’économie dont le transport aérien, l’hôtellerie et la restauration, ont alors été mis à l’arrêt. 

Un plan gigantesque de 3 000 milliards de dollars a été approuvé pour venir en aide à l’économie.

Mercredi, Steven Mnuchin s’est dit convaincu qu’il faudrait « une autre loi bipartisane (approuvée par les démocrates et les républicains) pour injecter plus d’argent dans l’économie ».

Pour autant, il a appelé à la prudence, soulignant qu’il ne fallait « pas se précipiter » et être sélectifs.

« Nous avons dû investir beaucoup d’argent dans l’économie, et nous savions que ce ne serait pas la perfection, mais je pense que quoi que nous fassions à l’avenir, il faut cibler beaucoup plus particulièrement les industries et les petites entreprises qui éprouvent le plus de difficultés », a-t-il commenté.

La Chambre des représentants a adopté une proposition de nouveau plan économique de 3 000 milliards de dollars, mais celui-ci n’a aucune chance d’être approuvé, Donald Trump n’y étant pas favorable en l’état.

À suivre dans cette section


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

Investisseurs, méfiez-vous de l'indice S&P500!

03/08/2020 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. C'est que ce «prestigieux» indice boursier est néfaste aux entreprises qui y figurent, selon une étude.

Les pros redeviennent prudents avant l'automne

BLOGUE. Les gros investisseurs redoutent le retour de la COVID-19 et son impact sur la reprise.

À la une

Bourse: baisse de fin de séance à Wall Street

Mis à jour le 11/08/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street a accéléré ses pertes en fin de séance avec le recul des valeurs technologiques.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

11/08/2020 | LesAffaires.com et AFP

Les places asiatiques ont connu des fortunes diverses mardi.

Titres en action: Canada Goose, Boeing, Dorel

Mis à jour le 11/08/2020 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.