Domtar augmente ses ventes et ses profits au deuxième trimestre

Publié le 01/08/2018 à 15:35

Domtar augmente ses ventes et ses profits au deuxième trimestre

Publié le 01/08/2018 à 15:35

Par La Presse Canadienne

[Photo: 123rf.com]

Domtar (UFS) a affiché une augmentation de son bénéfice au deuxième trimestre, et des revenus accrus dans les secteurs des pâtes et papiers ainsi que des soins personnels.


Domtar a fait état mercredi de profits nets de 43 millions $, ou 68 cents par action, en hausse par rapport aux profits de 38 millions $, ou 61 cents par action, enregistrés un an plus tôt.


Ses ventes ont été de 1,35 milliard $, comparativement à 1,22 milliard $ lors de la période correspondante de l’année précédente.


En excluant les éléments non récurrents, l’entreprise a enregistré des profits de 41 millions $, ou 65 cents par action, en hausse par rapport à 38 millions $, ou 61 cents par action, au deuxième trimestre de 2017.


Le président et chef de la direction, John Williams, a parlé par communiqué d’un rendement « solide » dans les pâtes et papiers si l’on tient compte des interruptions de service prolongées pour l’entretien dans plusieurs installations.


Selon le chef de la direction, les deux secteurs ont présenté des ventes et des liquidités satisfaisantes, disant que l’entreprise travaille sur « plusieurs initiatives importantes ».


« Nous avons continué d’implanter nos hausses de prix annoncées durant le trimestre avec des réalisations de prix plus élevés tant dans le papier que dans la pâte, ce qui a aidé à contrebalancer l’entretien plus important et l’inflation sur certains matériaux de base et sur les coûts de transport du fret », a dit M. Williams.


Concernant les soins personnels, le chef de la direction a ajouté que les résultats avaient été plombés par « une réduction de volume anticipée et une inflation persistante sur les matières premières ».


Tout de même, les ventes dans les soins personnels ont été légèrement en hausse, à 247 millions $, comparativement à 238 millions $ un an plus tôt. Le bénéfice d’exploitation a reculé, à 2 millions $, par rapport à 13 millions $ lors du deuxième trimestre de 2017.


La percée effectuée par Domtar en 2011 dans le secteur des produits d’incontinence s’avère plus difficile que prévu.


Domtar, dont le siège social est établi à Montréal, mais qui est dirigée depuis Fort Mill en Caroline du Sud, anticipait à la fin de l’exercice précédent une diminution de ses marges en raison d’une augmentation des concurrents, une capacité de production excédentaire et une diminution des dépenses gouvernementales dans les soins de santé.


La papetière s’était lancée dans le secteur des produits d’incontinence pour adultes et enfants en 2011 en réalisant plusieurs acquisitions, dont celle de l’entreprise espagnole Laboratoire Indas, pour 402,7 millions $.


M. Williams avait expliqué en février qu’aux États-Unis, le faible taux de natalité se traduisait par une pression accrue sur les fabricants, ce qui se reflétait sur les prix.


Domtar se spécialise dans les produits à base de fibre, dont des papiers de communication, de spécialité et d’emballage, de la pâte commerciale ainsi que dans les produits d’incontinence. L’entreprise compte près de 10 000 employés répartis dans une cinquantaine de pays.


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

08/02/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué la semaine? Bombardier l'emporte, au contraire de Theratechnologies.

À surveiller: Domtar, Corus et WestJet

06/02/2019 | François Pouliot

Que faire avec les titres de Domtar, Corus et WestJet?

À la une

Le dangereux déclin des classes moyennes

19/04/2019 | François Normand

ANALYSE - Depuis 40 ans, la classe moyenne a reculé dans les 36 pays de l'OCDE. Voici les causes et les solutions.

Le parti communiste perdra-t-il le monopole du pouvoir en Chine?

19/04/2019 | François Normand

BALADO - Quatre scénarios sont possibles pour l'avenir de la Chine, selon un récent livre. Lequel est le plus probable?

Déjà-vu: Metro a tout pour plaire, sauf son évaluation

BLOGUE. Metro performe bien, mais son évaluation est plus élevée qu'avant place la barre encore plus haute.