Dollarama dépasse les attentes au troisième trimestre

Publié le 07/12/2016 à 08:13

Dollarama dépasse les attentes au troisième trimestre

Publié le 07/12/2016 à 08:13

Par lesaffaires.com

Porté par l’ouverture de magasins, une bonne croissance des ventes comparables et l’introduction de produits vendus à 3,50$-4$, le détaillant montréalais Dollarama(Tor., DOL) a surpassé les attentes à son troisième trimestre.

Pour la période de trois mois terminée le 30 octobre, la chaîne de magasins de produits bon marché a affiché un bénéfice net de 110,06M$ ou 0,92$ par action, comparativement à 100,08M$ ou 0,78$ l’action à la même période il y a un an.

Le bénéfice par action est supérieur aux prévisions, puisque les analystes visaient en moyenne un bénéfice de 0,86$ par action.

L’entreprise dirigée par Neil Rossy a affiché une croissance de 11,2% de ses ventes, à 738,7M$. Les ventes des magasins comparables, un indicateur très suivi par les analystes pour mesurer la performance des magasins ouverts depuis au moins un an, ont progressé de 5,1%.

La société exploitait au terme du trimestre 1069 magasins, comparativement à 1005 commerces il y a un an.

Au cours du trimestre, la société a racheté 1,57 million d’actions en circulation, pour un investissement de 157,8M$. Après trois trimestres, quelque 5,14 millions d’actions ont été rachetées.

Le titre de Dollarama a progressé de 25% à ce jour en 2016.

À la une

Unifor fait état de 35 licenciements à Global News à travers le pays

Il y a 11 minutes | La Presse Canadienne

«Le nombre total de journalistes et de travailleurs des médias d’Unifor licenciés cette année s’élève à 197.»

La banque centrale évitera l’assouplissement quantitatif à moins d’un épisode majeur

Il y a 30 minutes | La Presse Canadienne

Le résumé des délibérations de la banque centrale sur la réduction de son taux directeur devrait être publié le 19 juin.

La francophonie, futur boom économique

Il y a 52 minutes | Dominique Talbot

«Il faut voir la francophonie comme une chose pour laquelle il faut passer à l’offensive.»