Des résultats mitigés pour ExxonMobil

Publié le 01/02/2019 à 10:05

Des résultats mitigés pour ExxonMobil

Publié le 01/02/2019 à 10:05

Par AFP
Le logo d'ExxonMobil.

(Photo: 123rf)

ExxonMobil (XOM) a annoncé vendredi une chute de son bénéfice net au quatrième trimestre, mais a dépassé les attentes et affiche un rebond de sa production d’hydrocarbures, tombée fin juin au plus bas depuis la fusion en 1999 entre Exxon et Mobil.


Le bénéfice net trimestriel a plongé de 28,4 %, à 6 milliards de dollars, pâtissant d’une comparaison défavorable avec les résultats du quatrième trimestre 2017, qui avaient été gonflés par un gain fiscal de 5,9 milliards.  


Ce résultat s’est néanmoins traduit par un bénéfice par action ajusté des éléments exceptionnels, référence en Amérique du Nord, de 1,41 dollar, contre 1,08 dollar attendu en moyenne par les analystes.


La major pétrolière explique que la hausse des prix du gaz naturel liquéfie (GNL) a quelque peu limité la volatilité des cours du pétrole.


Après avoir monté pendant une grande partie de l’année, les prix de l’or noir ont décroché brutalement pour tomber à 50 dollars vers Noël, emportés par les doutes sur la capacité des pays producteurs à les faire remonter et rattrapés par les inquiétudes sur la demande dans un contexte de ralentissement économique mondial.


À l’inverse, «les prix du gaz naturel se sont renforcés, notamment ceux du gaz naturel liquéfié dopés par une hausse de la demande» hivernale en Europe, explique ExxonMobil.


Le chiffre d’affaires trimestriel a progressé de 8,08 % à 71,89 milliards, inférieur aux 78,38 milliards anticipés.


À Wall Street, le titre gagnait 2,55 % vers 10H01.


Le géant pétrolier, qui a annoncé jeudi une réorganisation de ses activités d’exploration pétrolière, a vu sa production d’hydrocarbures augmenter, rompant ainsi avec un long cycle baissier. La production d’ExxonMobil n’avait augmenté qu’une fois lors des dix derniers trimestres.


Elle est ressortie au 31 décembre à 4,01 millions de barils équivalents pétrole par jour, en hausse de 0,5 %, grâce aux réserves de schiste dans le bassin permien (Texas).


Après s’être concentré sur un développement de l’activité de raffinerie pour ses deux premières années aux commandes, le PDG Darren Woods, qui a remplacé Rex Tillerson en février 2017, s’est engagé à forer davantage.


Il a promis d’investir 24 milliards de dollars dans des projets d’exploration cette année, 28 milliards en 2019 et en moyenne 30 milliards par an de 2023 à 2025.


Jeudi, le dirigeant a annoncé le regroupement des sept unités de production, d’exploration et de développement en trois entités.


Sur l’ensemble de l’année 2018, ExxonMobil a gagné 20,84 milliards de dollars, en hausse de 5,79 % sur un an, pour un chiffre d’affaires de 290,21 milliards de dollars (+18,8 %).


 


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Bourse: que penser du nouveau signal de récession?

Il y a 41 minutes | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Le risque de récession augmente, mais le signal de l'inversion des taux divise encore les financiers.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

À la une

Nous sommes vulnérables à une nouvelle crise financière

ANALYSE - «Sommes-nous plus en sécurité qu'en 2008? Oui, mais nous ne le sommes pas assez.» - Christine Lagarde du FMI.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/03/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

Bourse: que penser du nouveau signal de récession?

Il y a 41 minutes | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Le risque de récession augmente, mais le signal de l'inversion des taux divise encore les financiers.