Des outils pour détecter des crises financières

Publié le 13/09/2011 à 11:16

Des outils pour détecter des crises financières

Publié le 13/09/2011 à 11:16

Par AFP

Le Fonds monétaire international a proposé mardi des outils de détection des crises financières aux régulateurs chargés de surveiller l'ensemble du système.

"Il n'y a toujours pas d'ensemble robuste d'indicateurs pour détecter les risques systémiques", a relevé le FMI dans un chapitre, publié mardi, de son "Rapport sur la stabilité financière dans le monde" semestriel.

Les Etats-Unis, l'Union européenne et le Royaume-Uni ont créé récemment des régulateurs chargés de surveiller le risque d'une crise financière globale.

Ils s'appellent respectivement Conseil de surveillance de la stabilité financière (FSOC, établi en juillet 2010), Conseil européen du risque systémique (CERS, établi en décembre 2010), et Comité de la politique financière (FPC, un organe de conseil à la Banque d'Angleterre qui doit être établi fin 2012).

Pour ce type de régulateur, "une identification précoce de la phase d'accumulation des risques est cruciale pour empêcher les crises potentielles: elle donne au secteur financier du temps pour accumuler des fonds propres et des coussins de sécurité en liquidité et réduire la prise de risque", a expliqué le Fonds.

Après l'examen de 76 crises dans 40 pays, ses économistes ont identifié "certains seuils et certains cadres temporels durant lesquels divers indicateurs sur le crédit peuvent prédire les crises de manière raisonnablement bonne", a affirmé lors d'une conférence de presse une économiste du département des marchés de capitaux du FMI, Laura Kodres.

Une hausse du ratio du crédit sur le produit intérieur brut supérieure à 5 points de pourcentage en un an, est par exemple généralement le signe d'une surchauffe du système financier, selon les économistes du FMI.

Mais cet indicateur n'étant disponible qu'une fois par an, ils en conseillent un autre à "haute fréquence": une combinaison entre "la courbe des taux" (taux d'intérêt selon les maturités) et le différentiel, quand il est disponible, entre les taux d'intérêt sur le marché interbancaire (Libor, Euribor) et un taux de référence considéré comme moins risqué au jour le jour (le taux directeur de la Réserve fédérale aux Etats-Unis, Eonia en zone euro).

À la une

«On réinvestit dans la croissance pour capter les occasions qui se multiplient», Patrick Decostre, PDG de Boralex

Patrick Decostre, PDG de Boralex, a répondu à nos questions sur ses nouvelles orientations stratégiques et financières.

Boralex veut doubler sa puissance d'ici 2025, et encore d'ici 2030

Cette croissance se fera d’abord par la multiplication de son empreinte dans le solaire et aux États-Unis.

Boralex se lance dans le partage de terrains pour le solaire

14/06/2021 | François Normand

Comme les terrains sont rares, le producteur d'énergie verte se lance dans l’agrivoltaïsme avec la française Sun’Agri.