Denis Coderre la nouvelle corde de Stingray

Publié le 23/03/2018 à 13:28

Denis Coderre la nouvelle corde de Stingray

Publié le 23/03/2018 à 13:28

Getty Image

L'ancien maire de Montréal, Denis Coderre, est nommé conseiller spécial en matière de stratégie commerciale et de développement international pour la compagnie Stingray (TSE, RAY.A).

Cette entreprise basée à Montréal oeuvre dans le domaine des services musicaux et vidéo multiplateformes et des expériences numériques.

Dans un communiqué publié vendredi, Stingray explique que M. Coderre fournira des conseils stratégiques et lui fera profiter de sa vaste expérience des relations gouvernementales, de la réglementation, de la gestion des enjeux et de la planification stratégique.

Eric Boyko, président et chef de la direction Stingray, signale que plus de 50 pour cent des revenus de la compagnie proviennent de l'extérieur du Canada. À son avis, la réputation établie de M. Coderre sur les marchés internationaux procurera à Stingray un avantage concurrentiel non négligeable.

Avant de diriger l'Hôtel de Ville de Montréal de 2013 à 2017, Denis Coderre a été député fédéral de Bourassa de 1997 à 2013. Il a notamment été ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration et ministre responsable de la Francophonie.

 

Sur le même sujet

Téo Taxi va tripler sa flotte de voitures

Mis à jour le 27/09/2017 | Matthieu Charest

Alexandre Taillefer vient tout juste d’annoncer la nouvelle à la Chambre de commerce de Montréal.

Dix jolies poches pour Montréal

06/09/2016 | Matthieu Charest

Propulsée par un hymne à Montréal et du nouveau capitalisme, une ligne de poches célèbre les quartiers de la métropole.

À la une

Gestionnaires, soyez en contact direct avec ceux que vous dirigez

Il y a 39 minutes | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. « Gérer, c’est retrousser ses manches et comprendre ce qui se passe », explique Henry Mintzberg.

Feu vert des démocrates américains pour l'ACEUM

11:02 | AFP

Il est désormais « bien meilleur », a estimé mardi la responsable des démocrates au Congrès Nancy Pelosi.

L'ACEUM modifié bientôt signé mais la ratification canadienne devra attendre

Les parlementaires canadiens ne pourront pas ratifier l’entente avant le congé de fin d’année.