Crise: "S'il y a un impact, ce sera en 2012"

Publié le 11/08/2011 à 14:06, mis à jour le 12/08/2011 à 13:31

Crise: "S'il y a un impact, ce sera en 2012"

Publié le 11/08/2011 à 14:06, mis à jour le 12/08/2011 à 13:31

Par La Presse Canadienne

L'économie québécoise tiendra le coup cette année mais pourrait subir en 2012 les contrecoups des turbulences qui secouent l'Europe et les Etats-Unis, selon le ministre des Finances Raymond Bachand.

En point de presse jeudi à Québec, le ministre Bachand et son collègue du Développement économique, Clément Gignac, ont voulu se faire rassurants sur l'état actuel de l'économie du Québec.

Même si les exportations "souffrent un peu" à cause de la conjoncture, les indicateurs économiques, pour l'instant, restent favorables, a assuré M. Bachand.

"L'économie québécoise va bien dans le contexte mondial. L'emploi est en croissance, le taux de chômage est à son plus bas, les investissements privés sont en croissance, les exportations sont stables bien qu'elles souffrent un peu et la consommation va bien", a-t-il dit en marge de la réunion hebdomadaire du conseil des ministres.

La consommation intérieure et la vigueur du marché canadien donnent du tonus à l'économie québécoise, a soutenu M. Bachand, qui maintient à deux pour cent les prévisions de croissance pour 2011.

La situation pourrait cependant se gâter en 2012, à défaut d'une embellie sur les marchés étrangers.

"Les Etats-Unis et l'Europe, c'est 80 pour cent de nos marchés d'exportation (alors) ça affecte", a convenu le ministre Bachand.

"Les prévisions de croissance de deux pour cent annoncées au budget sont maintenues pour l'année en cours. S'il y a un impact, ce sera pour 2012 et on ajustera ça lors de la mise à jour (à l'automne)", a-t-il fait valoir.

Quant à la Caisse de dépôt et placement, même si elle n'est pas à l'abri des fluctuations boursières, elle dispose de plans de gestion du risque "costauds", a poursuivi M. Bachand.

"La Caisse de dépôt a mis en place toute une stratégie d'investissement depuis deux ans pour ne plus être autant à risque que par le passé", a-t-il précisé.

L'an dernier, le "bas de laine des Québécois" a dégagé, avec 13 pour cent, l'un des meilleurs rendements au pays.

La récente décote de crédit des Etats-Unis par la firme Standard & Poor's de triple A à AA + a entraîné dans son sillage ces derniers jours de fortes fluctuations dans les marchés boursiers. Le ministre québécois des Finances tente de ne pas se laisser distraire par cette agitation.

"Les bourses ont monté considérablement depuis deux ans. Comment qualifier ce qui se passe depuis une semaine, 10 jours? Je crois qu'il faut regarder ça sur des périodes à long terme", a-t-il estimé.

Même si elle demeure largement dépendante du marché américain, l'économie québécoise profite aussi de la demande asiatique, a souligné de son côté le ministre Gignac. Le "boom" des ressources naturelles procure le plein emploi dans certaines régions et même des pénuries de main-d'oeuvre.

Cette situation, selon M. Gignac, illustre à quel point la conquête de nouveaux marchés comme ceux de la Chine et de l'Inde, par exemple, est fondamentale.

D'ailleurs, le premier ministre Jean Charest effectuera une troisième visite en Chine, du 28 août au 2 septembre, à la tête d'une délégation commerciale. Cette mission sera précédée d'un séjour de 72 heures au Japon.

Sur le plan politique, M. Bachand se félicite du plan de retour à l'équilibre budgétaire adopté il y a deux ans par le gouvernement Charest.

En maintenant le cap sur ses objectifs de contrôle de la dette et de retour à l'équilibre, le gouvernement du Québec démontre sa crédibilité auprès des marchés, a fait valoir le ministre des Finances.

À suivre dans cette section


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre


image

Adjointes administratives

Mercredi 14 octobre


image

Femmes Leaders

Mercredi 21 octobre

À la une

La subvention salariale d'urgence reconduite jusqu'à l'été 2021

Comme prévu, la lutte à la pandémie occupe une grande place dans le discours du Trône du gouvernement Trudeau.

Un discours du Trône «décevant pour le Québec», dit François Legault

Le commentaire de François Legault sur le discours du Trône ne s'est pas fait attendre.

Deuxième vague: Justin Trudeau fera un discours à la nation

Mis à jour le 22/09/2020 | La Presse Canadienne

Le premier ministre Justin Trudeau fera un discours à la nation mercredi soir.