Crise de la dette dans la zone euro depuis fin juillet

Publié le 19/09/2011 à 11:13

Crise de la dette dans la zone euro depuis fin juillet

Publié le 19/09/2011 à 11:13

Par AFP

Voici les dates-clés de la crise de la dette dans la zone euro depuis fin juillet:

JUILLET

- 21: La zone euro alloue un deuxième plan d'aide de 159 milliards d'euros pour la Grèce, impliquant pour la première fois les banques. La dette grecque s'élève à 350 milliards d'euros, plus de 150% du PIB.

AOUT

- 3: L'Italie (dont la dette dépasse 1.900 milliards d'euros) et l'Espagne sont attaquées sur les marchés financiers, alors que leurs taux obligataires sur dix ans atteignent des records historiques.

- 10: Le spectre d'un krach plane sur les places boursières.

La France se retrouve à son tour en première ligne.

La note de la dette à long terme de Chypre est dégradée.

- 11: La pratique spéculative des ventes à découvert est restreinte en France, Italie, Espagne et Belgique.

- 12: Nouveau plan de rigueur du gouvernement italien.

- 15: La Banque centrale européenne (BCE) annonce le rachat sur une semaine de 22 milliards d'euros d'obligations publiques de la zone euro pour soutenir l'Italie et l'Espagne.

- 16: Paris et Berlin proposent un gouvernement économique de la zone euro, de rendre obligatoire la "règle d'or" d'équilibre budgétaire et d'instaurer une taxe sur les transactions financières.

- 24: Paris annonce un vaste programme d'austérité, destiné à compenser une croissance économique revue à la baisse, censé rapporter 12 milliards d'euros.

SEPTEMBRE

- 2: La troïka des créanciers (UE-FMI-BCE) qui examinait les comptes de la Grèce, suspend sa mission.

- 7: L'Espagne approuve la "règle d'or" de stabilité budgétaire, deuxième pays après l'Allemagne à l'introduire dans sa Constitution.

- 9: Démission de Jürgen Stark, l'économiste en chef de la BCE en proie aux dissensions.

- 11: La Grèce annonce de nouvelles mesures d'économies budgétaires, alors que sa faillite, voire sa sortie de l'Union monétaire sont évoquées.

- 14: Dégradation de la note de deux banques françaises (Société Générale et Crédit Agricole).

Le parlement italien entérine un plan d'austérité renforcé (54,2 mds d'euros).

Berlin et Paris affirment que l'avenir de la Grèce est dans la zone Euro.

- 15: Action concertée des principales banques centrales mondiales pour aider la zone euro et éviter le tarissement des liquidités des banques en dollars.

- 15-17: Réunion des ministres des Finances européens en Pologne, marquée par les divisions et des tensions avec Washington: report du déblocage d'une nouvelle tranche d'aide à la Grèce, impossibilité de boucler le 2e plan d'aide et de trouver une solution sur les garanties exigées par la Finlande.

Accord de principe pour durcir la discipline budgétaire commune dans l'UE.

- 16: Augmentation, au deuxième trimestre, de la dette publique de l'Espagne (65,2% du PIB).

Des dettes non déclarées de Madère alourdissent le déficit du Portugal.

- 17: Le Premier ministre grec Georges Papandréou renonce à se rendre à l'Assemblée générale des Nations unies en raison de la crise dans laquelle se débat le pays.

- 18: Le gouvernement grec annonce de nouvelles mesures d'économies pour 2012, pour convaincre les créanciers du pays.

- 19: Mise en garde du FMI à la Grèce contre le risque d'un défaut sur sa dette, en cas de nouveaux retards de son plan de rigueur et de privatisations.

À la une

Le PDG d’Hydro-Québec Michael Sabia sera à l’Assemblée nationale jeudi

Il y a 8 minutes | La Presse Canadienne

Hydro−Québec compte investir de 90 à 110 G$ d’ici 2035 pour augmenter sa capacité de production.

PIB: l’économie canadienne recule au 3e trimestre, selon Statistique Canada

Il y a 31 minutes | La Presse Canadienne

Les investissements en logement ont progressé de 2% au troisième trimestre.

Le Québec a le nombre le plus élevé de barrières au commerce entre provinces

Il y a 37 minutes | La Presse Canadienne

Les barrières commerciales entre les provinces pousseraient le prix des biens et services à la hausse de 7%,