Courtage: la Nationale s'attaque aussi aux frais fixes

Publié le 17/02/2014 à 16:34

Courtage: la Nationale s'attaque aussi aux frais fixes

Publié le 17/02/2014 à 16:34

Par Thomas Cottendin

Photo: BNCD

Banque Nationale Courtage Direct (BNCD) emboîte le pas de la Banque Royale, de la Banque de Montréal et de la TD. L’institution québécoise baissera sa commission minimale à 9,95$, a appris Les Affaires.

La Banque Nationale ne sera pas en reste dans la bataille pour attirer les investisseurs autonomes.

L’institution québécoise a décidé d’aligner sa tarification pour les investisseurs autonomes peu actifs sur la nouvelle grille récemment modifiée de la concurrence.

En janvier, la Banque Royale avait baissé ses frais fixes à 9,95$. Quelques semaines plus tard, la Banque de Montréal annonçait aussi que ses commissions passeraient à 9,95$, tandis que la Banque TD a déclaré que les siennes seraient de 9,99$.

BNCD, la filiale de courtage direct de la Nationale, baissera donc sa commission minimale à 9,95$, a appris Les Affaires au cours d’une entrevue.

La Nationale facturait précédemment 28,95$ au minimum pour les transactions portant sur 1000 actions ou moins effectuées via sa plateforme électronique.

Pionnier pour la baisse des frais administratifs

«Il faut savoir qu’il y a deux types de frais : les frais d’administration et les frais liés aux transactions», explique Nancy Paquet, présidente de BNCD, en entrevue avec Les Affaires.

«En décembre dernier, nous étions les premiers à changer notre tarification», affirme Mme Paquet. En effet, la Nationale a déjà baissé et changé sa tarification des frais administratifs en décembre 2013.

«Normalement les frais administratifs sont facturés en fonctions du type de compte et du nombre de transactions réalisées et/ou de l’actif sous gestion», dit Mme Paquet. Toutefois, à la Nationale, la facturation s’effectue par client, grâce à son numéro d’assurance social. 

Si un client dispose de 20 000$ dans ses comptes chez BNCD ou effectue plus de 5 transactions, il ne payera pas de frais administratifs, dit Nancy Paquet. «Par exemple si un investisseur dispose de 10 000$ dans un REER et de 10 000$ dans un CELI, il ne payera pas de frais, car son solde total est de 20 000$».

Dans les autres institutions financières, les frais administratifs peuvent aller de 50$ à 200$ voir plus «en fonction du client et du nombre de comptes ouverts».

Dorénavant, avec le passage aux frais fixes à 9,95$, les clients de la Banque Nationale pourront aussi bénéficier de tarifs avantageux pour les frais de courtage.

 

À la une

Hockey Canada: une gouvernance opaque, sans reddition de comptes véritable

Il y a 54 minutes | Jean-Paul Gagné

BLOGUE. Il faut être alerte pour distinguer les organisations bien gouvernées de celles qui ne le sont pas.

Au tour de Nike de suspendre son soutien financier à Hockey Canada

Il y a 51 minutes | La Presse Canadienne

Le site de Hockey Canada répertorie Nike comme l’un de ses quatre principaux partenaires de commandites, depuis 1999.

Les premiers camions électriques Tesla livrés à PepsiCo début décembre

14:53 | AFP

PepsiCo a indiqué qu’il prévoyait de recevoir le 1er décembre des semi-remorques Tesla.