Courtage: Disnat devrait suivre la concurrence, sans entrer «en guerre des prix»

Publié le 18/02/2014 à 15:26

Courtage: Disnat devrait suivre la concurrence, sans entrer «en guerre des prix»

Publié le 18/02/2014 à 15:26

Par Thomas Cottendin

Photo: lesaffaires.com

À l’instar de la concurrence, Disnat devrait bientôt annoncer le changement de sa tarification pour les frais fixes, a appris Les Affaires. La filiale de courtage direct de Desjardins est en attente d’approbation par son service de conformité pour abaisser sa commission minimale à 9,95 $.

Disnat, la filiale de courtage direct de Desjardins, suivra très probablement la concurrence, a appris Les Affaires au cours d’une entrevue.

La Banque Royale, la Banque de Montréal, la Banque TD et la Banque Nationale ont déjà toutes annoncé que leurs frais fixes passeraient à 9,95$ ou à 9,99$ pour la TD.

« Lorsque la Royale a annoncé la réduction de ses frais, on est resté à l’écoute de cette tendance. Quand la TD a déclaré qu’elle suivrait la Royale, nous avons décidé d’étudier une baisse probable de notre tarification», dit Laurent Blanchard, directeur général de Disnat, en entrevue avec Les Affaires.

Les parts de la Royale et de la TD représentent environ la moitié du marché du courtage au pays, souligne M. Blanchard. «C’est évident que quand un bouge les autres suivent».

La modélisation pour la nouvelle tarification a déjà été faite et soumise aux services concernés, dit le dirigeant de Disnat. «Nous sommes en attente d’approbation par notre service de conformité».

La décision finale devrait vite être prise dans les semaines à venir, affirme Laurent Blanchard.

Pas de guerre des prix

«Nous ne descendrons pas plus bas que les prix actuels de la concurrence [9,95$], car ça serait déclencher « une guerre des prix»», explique Laurent Blanchard.

«Nos marges sont déjà sous pression. Nous ne sortirons pas une nouvelle offre si nous ne sommes pas certains qu’elle fonctionne», poursuit-il.

Disnat devrait donc s’aligner sur la nouvelle grille de la concurrence, c’est-à-dire proposer des frais fixes de 9,95$ aux investisseurs autonomes peu actifs.

Actuellement, les investisseurs passant par Disnat qui font moins de 10 transactions par mois doivent payer un minimum de 29$.

Lire aussi:

Courtage: la Nationale s'attaque aussi aux frais fixes

Courtage: la chasse aux frais fixes facturés aux investisseurs s'intensifie

À la une

Bourse: Wall Street en petite hausse après l'accord sino-américain

Mis à jour à 16:50 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La victoire électorale de Boris Johnson au Royaume-Uni a aussi influencé les marchés.

Titres en action: Empire (IGA), Transat, Transcontinental...

06:49 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Un FNB peut-il faire faillite?

12:28 | Ian Gascon

BLOGUE INVITÉ. N’importe quelle entreprise peut théoriquement faire faillite, pourquoi pas un fonds négocié en Bourse?