Couche-Tard dépasse les attentes, veut vendre 200 dépanneurs

Publié le 06/09/2017 à 09:16, mis à jour le 06/09/2017 à 15:11

Couche-Tard dépasse les attentes, veut vendre 200 dépanneurs

Publié le 06/09/2017 à 09:16, mis à jour le 06/09/2017 à 15:11

Par lesaffaires.com

Photo: Charles Desgroseilliers

C'était un trimestre à haut risque pour Alimentation Couche-Tard(Tor., ATD.B), compte tenu de nombreux éléments avec lesquelles l'entreprise lavalloise devait négocier, dont la plus importante acquisition de son histoire. Elle a néanmoins réussi à dégager bénéfice supérieur aux attentes à son premier trimestre, grâce à la contribution des acquisitions, à la croissance interne et à un taux d’imposition moins élevé.


D'ailleurs son action gagne 2,6% à 61,02$ en après-midi mercredi, une réaction de soulagement que Peter Sklar, de BMO Marchés des capitaux, attribue au fait que les ventes par magasin comparable aux États-Unis augmentent, malgré la baisse récente de l'achalandange dans les dépanneurs observés récemment.


Pour la période de trois mois terminée le 23 juillet, l’exploitant de dépanneurs lavallois a dégagé un bénéfice ajusté(excluant certains éléments non récurrents) de 381M$US ou 0,67$US par action, comparativement à 327M$US ou 0,57$US l’action à la même période l’an dernier.


Les marges d'essence à la pompe en Europe, de 9 cents US au lieu des 7,8 cents US estimées expliquent le meilleur bénéfice que prévu, estime M. Sklar.


Les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice de 0,65$US par action.


Les revenus ont grimpé de 16,9% pour s’établir à 9,84G$US, comparativement à 8,42G$US à la même période l’an dernier. Les analystes s’attendaient à des recettes plus élevées, soit de 10,14G$US.


En dépit d’un contexte d’affaires difficile pour le commerce de détail, la société a réussi à accroître ses ventes de marchandises par magasin comparable de 1,4% tant aux États-Unis qu’en Europe. En revanche, elles ont diminué de 0,2% au Canada à cause de la faiblesse dans l'Ouest canadien..


Le volume du carburant vendu a augmenté de 0,4% aux États-Unis, mais il a diminué de 0,3% en Europe et de 0,2% au Canada.


Couche-Tard a profité d’un taux d’imposition moindre en raison d’un recouvrement lié à une réorganisation interne. Il s’est établi à 21,9% au premier trimestre de 2018, comparativement à 27,2% à la même période l’an dernier.


À première vue, Derek Dley, de Canaccord Genuity, est satisfait du bénéfice d'exploitation de 715M$US conforme à ses attentes, ainsi que de la hausse des marges brutes au Canada, aux États-Unis et en Europe.


"La conversion des établissements à la marque Circle K et l'ajout d'aliments frais ont attiré des clients aux États-Unis et en Europe Canada, tandis qu'au Canada, les marges supérieures des stations Esso acquises ont relevé la marge brute", explique M. Dley. 


Harvey cause des dégâts


La tempête Harvey a touché à différents degrés 123 magasins du réseau de Couche-Tard au Texas. En date de mardi, 24 magasins étaient encore fermés. La direction dit travailler assidûment pour soutenir les employés affectés et rouvrir ses magasins. Elle négociera avec ses assureurs afin de minimiser les conséquences financières.


La société a par ailleurs annoncé un plan pour se délester de plus de 200 magasins qui ne répondent pas à ses normes de rentabilité.


 

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

18/05/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

À la une

Immobilier: l'activité et les prix grimpent de 3% en avril

21/05/2019 | Les Affaires - JLR

Bulletin JLR-LesAffaires. Le marché du condo continue d’avoir le vent dans les voiles, à l'exception de Laval et Québec.

Le FMI juge que le Canada ne devrait pas assouplir ses règles hypothécaires

«Cela serait malvenu, car la dette des ménages reste élevée», explique-t-il dans un rapport.

Le marché de la propriété de luxe en croissance au Québec

21/05/2019 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. Dans la région de Mtl, 3% des unifamiliales vendues en 2018 ont été acquises au coût de 980 000$ ou plus.