Cogeco hausse son bénéfice malgré la vive concurrence

Publié le 14/01/2015 à 07:14

Cogeco hausse son bénéfice malgré la vive concurrence

Publié le 14/01/2015 à 07:14

Par La Presse Canadienne

Louis Audet, président et chef de la direction de Cogeco.

Le bénéfice de Cogeco Inc.(Tor., CGO) s'est élevé à 65,4M$ au premier trimestre de l'exercice 2015, soit davantage que l'an dernier à la même période, a révélé mardi soir l'entreprise lors de la publication de ses résultats financiers.

Lors de la période correspondante de l'exercice 2014, Cogeco avait enregistré un bénéfice de 56,8M$.

Au premier trimestre, les produits ont augmenté de 21,4M$ pour atteindre 538,4M$.

Selon un communiqué publié en soirée par Cogeco Inc., cette hausse est attribuable à la croissance du secteur de la câblodistribution et des services de données aux entreprises.

Les taux de change favorables a aussi aidé les établissements de Cogeco Inc. à l'étranger, selon l'entreprise.

Au cours de sa réunion du 13 janvier 2015, le conseil d'administration de Cogeco a déclaré un dividende déterminé trimestriel de 0,255 $ par action pour les actions à droits de vote multiples et les actions subalternes à droit de vote payable le 10 février 2015.

Louis Audet, président et chef de la direction de Cogeco, a qualifié les résultats financiers de «solides», malgré le contexte de «vive concurrence dans lequel l'entreprise évolue et les «progrès rapides de la technologie».

L'un des faits saillants du trimestre a été le lancement du service TiVo de Cogeco au Canada, selon M. Audet, qui a confirmé que le service serait disponible au Québec au printemps.

À la une

La francophonie, futur boom économique

Il y a 22 minutes | Dominique Talbot

«Il faut voir la francophonie comme une chose pour laquelle il faut passer à l’offensive.»

Se dire les vraies affaires avec courage et respect

Malgré les désaccords, il est important de continuer d’échanger pour éviter des conflits plus profonds.

Ne mettons pas trop vite la «réduflation» au pilori

EXPERTE INVITÉE. Si elle est controversée, la réduction des volumes tout en maintenant les prix est parfois nécessaire.