Ciment McInnis: Sabia veut remettre la rondelle dans le filet

Publié le 12/08/2016 à 13:40

Ciment McInnis: Sabia veut remettre la rondelle dans le filet

Publié le 12/08/2016 à 13:40

Par François Pouliot

Au lendemain de l'annonce d'une importante réinjection dans le projet Ciment McInnis, le président de la Caisse de dépôt, Michael Sabia, a dit être très confiant dans le potentiel du projet.

"Les perspectives de rendement sont très attrayantes. Avantageusement attrayantes par rapport à plusieurs de nos options d'investissement", a-t-il indiqué lors d'une conférence téléphonique suivant les résultats semestriels de la Caisse.

Son lieutenant pour les projets québécois, Christian Dubé, a quant à lui soutenu que McInnis était "une usine de classe mondiale qui allait être (dans l'avenir) au-dessus de la valeur de ses coûts".

Lorsqu'interrogée si un projet qui allait coûter 1,5 G$ avait nécessairement une valeur actuelle de 1,5 G$, la direction de la Caisse s'est montrée hésitante à la discussion. Le stratège Roland Lescure a cependant précisé que la valeur du projet était actuellement établie selon les coûts de construction.

Il n'est pas ressorti de la conférence à quelle hauteur s'élevait aujourd'hui la participation du gouvernement du Québec dans le projet, qui y a initialement injecté une somme de 100 M$ à titre d'actionnaire. Il n'est pas non plus ressorti quelle valeur le gouvernement accordait aujourd'hui à son investissement.

La construction de l'usine est avancée à 60%, mais 40% reste encore à réaliser. Monsieur Sabia n'a pas cherché à cacher qu'il y avait un enjeu, mais s'est dit confiant, utilisant au passage une expression hockey:"nous allons remettre la rondelle dans le filet", a-t-il lancé.

Monsieur Dubé a été particulièrement louangeur à l'endroit de Ronald Bougie, qui, la semaine dernière, a été nommé vice-président exécutif, ingénierie, construction et opérations chez McInnis. Monsieur Bougie était en charge de la construction du projet diamantifère Renard de Stornoway, dans le Nord, qu'il a livré en avance sur l'échéancier et sous les coûts prévus.

La Caisse dit avoir lancé un concours international pour trouver un nouveau PDG à Ciment McInnis.

Le projet devait initialement coûter 1,1 G$, il est aujourd'hui évalué à 1,5 G$.

 


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

La stratégie nord-américaine de Ciment McInnis

Édition du 06 Mai 2017 | François Normand

Sans tambour ni trompette, Ciment McInnis a déployé son réseau de terminaux et s'apprête maintenant à vendre le ...

Hervé Mallet, Pdg, Ciment McInnis

Édition du 10 Décembre 2016 | Les Affaires

Ciment McInnis, une entreprise de Port-Daniel-Gascons, en Gaspésie, annonce la nomination de Hervé Mallet au poste de ...

À la une

Climat : attention aux certitudes et aux peurs irrationnelles

ANALYSE - Les certitudes des climatosceptiques et la panique de la «collapsologie» minent la lutte pour le climat.

10 choses à savoir cette fin de semaine

Voici 10 nouvelles parues cette semaine à (re)découvrir.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

Que faire avec les titres de Stella-Jones, BRP et Bombardier? (Re)voici quelques recommandations d'analystes.