Chefs Plate, rivale de Goodfood, mijote son entrée en Bourse

Publié le 29/11/2017 à 12:01

Chefs Plate, rivale de Goodfood, mijote son entrée en Bourse

Publié le 29/11/2017 à 12:01

Par lesaffaires.com

La concurrence dans le créneau des paniers de repas préparés risque de se pimenter davantage dans les prochains mois tandis que le chef de file canadien, Chefs Plate, mijote son entrée en Bourse.

L’entreprise torontoise, qui livre quelque 450000 par mois, a toujours l’intention de réaliser un premier appel public à l’épargne en 2018 même si le jeune secteur dans lequel elle oeuvre a connu des débuts mouvementés sur les marchés, notamment aux États-Unis avec Blue Apron(APRN, 3,02$US).

Jamie Shea, un entrepreneur de 28 ans, a mentionné au Globe & Mail qu’il jonglait toujours avec l’idée d'envoyer son entreprise en Bourse en 2018 ou en 2019, lorsqu’elle aura atteint le stade de maturité souhaité.

Chefs Plate vient de boucler un autre financement de 10M$ auprès de plusieurs investisseurs.

La jeune pousse livre désormais dans la plupart des provinces, dont au Québec.

Ça risque donc de se corser entre Chefs Plate et la montréalaise Marché Goodfood(FOOD, 2,10$), qui a annoncé mercredi en marge de la publication de ses résultats du quatrième trimestre qu’elle venait de signer un contrat de location d’installations situées dans l’Ouest canadien. Goodfood vise commencer à livrer ses premiers repas à partir de ces nouvelles installations dans la première moitié de 2018.

L’arrivée de Chefs Plate en Bourse lui donnera de nouvelles munitions pour accélérer son expansion et ses offensives marketing.

La concurrence s’intensifie aussi avec les détaillants traditionnels. Une de ses principales rivales au Québec, Cook It, a récemment annoncé un partenariat avec Alimentation Couche-Tard(ATD.B, 64,75$). La chaîne d’épiceries Metro(MRU, 40,18$) a aussi conclu une entente avec MissFresh.


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

À la une

Couche-Tard veut recharger les véhicules électriques

Alimentation Couche−Tard souhaite que ses établissements offrent la possibilité de recharger des véhicules.

Toujours vivant

Édition du 25 Novembre 2020 | Marie-Pier Frappier

BILLET. Chers compatriotes, ­armons-nous de patience et frappons dans la vie «à grand coup d’amour».

Retraite: plus de transparence demandée par des gestionnaires de fonds

Huit fonds exhortent les entreprises à divulguer des données environnementales, sociales et de gouvernance complètes.