Canopy Growth entre dans l'élite en Bourse

Publié le 12/04/2019 à 11:54

Canopy Growth entre dans l'élite en Bourse

Publié le 12/04/2019 à 11:54

Par Dominique Beauchamp
Indice de la Bourse de Toronto

(Photo: 123RF)

Aussi ncroyable que vrai. Le principal producteur de cannabis au pays Canopy Growth (WEED, 56,56$) fera son entrée dans l’élite de l’indice S&P/TSX 60, le 18 avril.

Ironie du sort, Canopy remplacera le producteur d’or Goldcorp (G, 15,48$) acquis par Newmont Mining (NEM, 36,25 $), au moment où l’industrie aurifère se plaint justement que la marijuana attire leurs investisseurs d’antan.

Le producteur ontarien de pot dirigé par Bruce Linton est entré à la Bourse de croissance en 2014 et a gradué en 2017 dans l’indice principal S&P/TSX composé, dans l’industrie de la santé.

La valeur boursière de 18,3 milliards de dollars hisse Canopy pas très loin de la Banque Nationale (NA, 62,45$) dont la valeur est de 20,8G$.

Le titre de Canopy a explosé de 93% depuis un an et s’échange à un fort multiple de 21 fois les ventes prévues en 2020, ou encore 360 fois le premier bénéfice attendu cette même année, selon Echelon Partners. 

Le producteur américain de bière, de vins et de spiritueux Constellation Brands (STX, 190,77$US) détient 33,1% des actions.

M. Linton, a affirmé que l’ajout à l’indice S&P/TSX 60 marquait « un autre accomplissement majeur ». 

 

 

 

 


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre

À la une

Le Québec à l'origine de l'aluminium «vert»

17/06/2019 | Siham Lebiad

De l’aluminium non polluant «made in Québec» d’ici 2024? C’est le pari que s’est donné l’entreprise Elysis.

L'accès à la propriété s'améliore après un recul notable en 2018

17/06/2019 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. En 2018, l'accès à la propriété a atteint un creux en 7 ans au Québec

Ottawa précise les modalités de son programme d'aide d'accession à la propriété

17/06/2019 | Martin Jolicoeur

Les prêts seront remboursables, sans intérêt, et modulables en fonction des variations de valeur de la propriété.