Titres en action: Banque Laurentienne, Banque Nationale, FCA...

Publié le 28/02/2020 à 06:08

Titres en action: Banque Laurentienne, Banque Nationale, FCA...

Publié le 28/02/2020 à 06:08

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autres 
pour ne pas manquer de mise à jour)

Le Groupe financier Banque Laurentienne (LB, 37,77$) a affiché des résultats en deçà des attentes en annonçant que son bénéfice au premier trimestre a reculé à 32,2 millions $, comparativement à 40,3 millions $ au même trimestre un an plus tôt. La banque précise que son bénéfice s’est élevé à 68 cents par action diluée pour le trimestre terminé le 31 janvier, contre un bénéfice de 88 cents par action diluée un an plus tôt. Sur une base ajustée, la Banque Laurentienne dit avoir gagné 79 cents par action pour le trimestre, en baisse par rapport à un bénéfice ajusté de 98 cents par action au premier trimestre de son exercice 2019. Les analystes s’attendaient en moyenne à un bénéfice ajusté de 1,08 $ par action, selon la société de données sur les marchés financiers Refinitiv. Le chef de la direction de la Banque Laurentienne, François Desjardins, a admis que la banque est déçue de ses résultats et qu’elle traite cette équation tant du côté des revenus que des dépenses. Il note toutefois que la Banque Laurentienne a connu une croissance continue dans les services aux entreprises ainsi qu’un progrès vers la stabilisation de son portefeuille de prêts aux particuliers.

La filiale cambodgienne de la Banque Nationale(NA, 70,93$) n'a pas encore souffert de la propagation du nouveau coronavirus en Asie, ce qui n'empêche toutefois pas l'institution financière québécoise de suivre la situation de près. ABA Bank, entièrement contrôlée par la Nationale depuis l'automne, a contribué à hauteur d'environ 7 % aux profits nets de 610 millions $ générés par la banque établie à Montréal au cours du premier trimestre terminé le 31 janvier. En conférence téléphonique, jeudi, le président et chef de la direction de la sixième banque en importance au pays, Louis Vachon, n'a pas caché que le virus maintenant connu sous le nom de COVID-19 a été une «surprise». «En janvier et en février, nous n'avons pas observé d'impact négatif, a-t-il expliqué. Mais je crois qu'il est encore trop tôt pour juger quel serait l'impact.» M. Vachon a souligné que l'agence de notation Moody's avait abaissé d'un point de pourcentage, à 5,5 %, sa prévision de croissance du produit intérieur brut du Cambodge étant donné que le COVID-19 devrait donner des maux de tête à l'industrie touristique de ce pays du Sud-Est asiatique. Pour le moment, la Nationale ne semble pas avoir l'intention d'apporter des changements significatifs chez ABA Bank en matière de gestion des risques. «L'élan (de cette banque) et le fait que nous ayons été conservateurs en matière de prêts, je crois, devraient nous permettre de générer une croissance des bénéfices largement supérieure à 10 %», a dit M. Vachon. Avec un réseau de 75 succursales, ABA Bank a généré un bénéfice de 41 millions $ au premier trimestre, en hausse de 71 % sur un an. La taille de son portefeuille de prêts était de 1,8 milliard $ à la fin de 2018, où l'institution financière comptait 426 000 déposants. Le COVID-19 a fait son apparition dans la ville chinoise de Wuhan. Depuis, le virus s'est propagé dans plus de 40 pays. Plus de 82 000 cas ont été rapportés dans le monde et plus de 2800 personnes ont perdu la vie après avoir été infectées.

Le complexe de parcs à thème de Disney(DIS, 118,04$US) au Japon, Tokyo DisneyLand et Tokyo DisneySea, dans la banlieue de la capitale japonaise, va fermer pour deux semaines en raison des craintes de propagation du coronavirus, a annoncé vendredi l'exploitant. «Tokyo DisneyLand et Tokyo DisneySea ont décidé une fermeture exceptionnelle à partir de samedi 29 février jusqu'au 15 mars inclus», a écrit dans un communiqué Oriental Land, après que le gouvernement eut appelé à prendre des mesures diverses pour éviter les rassemblements. Cette décision n'est pas la première du genre, mais c'est une des plus marquantes, de la part d'un lieu qui accueille quelque 32,5 millions de visiteurs par an. De nombreuses festivités, spectacles et événements sportifs ont aussi été reportés ou différés, dont l'ensemble des matches de football de la fédération japonaise. Le gouvernement a aussi appelé jeudi à la fermeture de toutes les écoles, collèges et lycées du pays pour plusieurs semaines et demandé aux entreprises de faciliter les prises de congés ainsi que le télétravail.

Le constructeur automobile Fiat Chrysler(FCAU, 12,36$US) abolira le 29 juin prochain un quart de travail à son usine d'assemblage de Windsor, dans le sud-ouest de l'Ontario, ce entraînera la mise à pied d'environ 1500 employés. Cette décision est rendue nécessaire par l'abandon en mai de la fabrication de la populaire fourgonnette Dodge Grand Caravan. Une porte-parole de Fiat Chrysler, LouAnn Gosselin, affirme que la compagnie déploiera tous les efforts possibles pour que des travailleurs mis à pied puissent être affectés à d'autres projets. D'autres employés éligibles recevront des offres de mise à la retraite. L'usine de Windsor, qui assemble aussi deux modèles de la fourgonnette Chrysler Pacifica, compte présentement quelque 6100 employés. L'année dernière, Fiat Chrysler a annoncé l'injection de 4,5 milliards $ US dans la construction d'une nouvelle usine au Michigan et dans la mise à niveau de quelques autres opérations. La Dodge Grand Caravan a été l'un des modèles les plus populaires de la compagnie au cours des dernières décennies. Cinq générations de la fourgonnette familiale ont été produites, à compter de 1983. Six mois avant l'entrée en vigueur des compressions à Windsor, le fabricant General Motors a mis fin à l'assemblage de véhicules à son usine d'Oshawa, en Ontario, ce qui avait entraîné l'abolition de 2600 emplois syndiqués.

 


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

La COVID-19 n’épargne pas Dollarama, mais c’est temporaire

Il faut se projeter en 2022 pour entrevoir un nouvel élan plus durable pour le titre en Bourse.

Bourse: Wall Street démarre le deuxième trimestre en baisse de plus de 4%

Mis à jour le 01/04/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a perdu plus de 4% en ce début de deuxième trimestre.

À la une

Bourse: Wall Street termine en hausse, entraînée par le pétrole

Mis à jour à 16:48 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les prix des barils de pétrole qui ont enregistré la plus forte hausse de leur histoire.

Titres en action: Ford, Softbank, Boeing, Lufthansa

Mis à jour à 11:59 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Trump enflamme les cours du pétrole en annonçant des coupes

11:26 | AFP

Donald Trump a dit s'attendre à une réduction «d'environ 10 millions de barils» par jour.