Titres en action: Banque TD, WSP, Google, AB InBev...

Publié le 27/02/2020 à 06:53

Titres en action: Banque TD, WSP, Google, AB InBev...

Publié le 27/02/2020 à 06:53

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autres 
pour ne pas manquer de mise à jour)

La Banque TD (TD, 70,79$) a annoncé jeudi une hausse de son dividende, tout en publiant des résultats inférieurs aux attentes pour son premier trimestre. L’institution financière établie à Toronto a réalisé un profit de 3 milliards $, en hausse par rapport à celui de 2,4 milliards $ de la même période l’année dernière. La TD versera désormais un dividende trimestriel de 79 cents par action, en hausse comparativement à son versement trimestriel précédent de 74 cents par action. Le bénéfice par action de la banque s’est chiffré à 1,61 $ pour le trimestre clos le 31 janvier, comparativement à celui de 1,27 $ par action du même trimestre un an plus tôt. Sur une base ajustée, la TD a indiqué avoir obtenu un profit de 1,66 $ par action, un résultat en hausse par rapport à celui de 1,57 $ par action du premier trimestre de 2019. Les analystes s’attendaient en moyenne à un profit ajusté par action de 1,69 $, selon les prévisions recueillies par Refinitiv.

WSP Global(WSP, 89,83$) a enregistré des résultats inférieurs aux attentes des analystes en clôturant 2019 avec un quatrième trimestre plus faible que l'année précédente. Le consultant en ingénierie établi à Montréal a fait état, mercredi, après la fermeture des marchés, d'un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 40,5 millions $ pour le trimestre terminé le 31 décembre, en baisse par rapport à 43,3 millions $ un an plus tôt. En excluant les éléments non récurrents, les bénéfices ajustés ont diminué de 4,2 %, pour s'établir à 56,6 millions $ ou 53 cents par action diluée, comparativement à 59,1 millions $ ou 57 cents par action l'année précédente. Les revenus nets ont augmenté de 14,3 %, pour atteindre 1,76 milliard $. Les analystes sondés par la firme Refinitiv s'étaient attendus à un bénéfice ajusté de 86 cents par action, et des revenus de 1,77 milliard $ au quatrième trimestre. Pour l'exercice en entier, le bénéfice net de WSP a augmenté à 286,5 millions $, par rapport à 248,1 millions $ lors de l'exercice précédent. Les bénéfices ajustés ont augmenté de 10,7 % pour s'établir à 326,7 millions $ ou 3,10 $ par action, en hausse par rapport à 295,2 millions $ ou 2,83 $ par action en 2018. Les revenus ont augmenté à 6,89 milliards $, par rapport à 6 milliards $ au cours de l'exercice précédent. Les analystes s'attendaient à un bénéfice ajusté de 3,44 $ par action et des revenus de 6,9 milliards $ pour l'exercice.

AB InBev(BUD, 66,29$US), numéro un mondial de la bière, a prédit jeudi une hausse de son bénéfice d'exploitation entre 2 et 5% en 2020, malgré un premier trimestre difficile à cause du coronavirus. «L'épidémie a fait chuter la demande en Chine» a constaté le groupe belgo-brésilien, expliquant que ses bières avaient été boudées au Nouvel an chinois, qui coïncidait avec le début de la découverte de la maladie. Hasard fâcheux, l'une des marques phares de AB InBev est la bière mexicaine appelée «Corona». Ses autres produits à succès sont la Stella Artois, la Budweiser et la Jupiler, très appréciée des Belges. «Au cours du premier trimestre, nous nous attendons à un déclin du bénéfice d'exploitation (EBITDA) d'environ 10% étant donné l'impact du coronavirus sur nos résultats, ainsi que la comparaison difficile» avec le bon trimestre 2019, particulièrement au Brésil, a prévenu le brasseur. Il a également pris quelques précautions en annonçant ses prévisions pour l'année en cours: «Elles reflètent notre évaluation actuelle de la portée et de l'ampleur du coronavirus, ce qui peut évoluer».

Les géants technologiques comme Google(GOOG, 1393,18$US) ont toute liberté pour supprimer des contenus sur leurs plateformes internet, sans enfreindre la Constitution américaine, selon un jugement rendu mercredi par un tribunal de Californie. La décision de la cour d'appel de San Francisco rejette la plainte d'un média conservateur, PragerU, qui accusait YouTube d'avoir enfreint le premier amendement de la Constitution qui régit notamment la liberté d'expression et de la presse. Cet article de la Constitution s'applique aux institutions gouvernementales mais pas aux entités privées. Or malgré ses deux milliards d'utilisateurs mensuels, YouTube, propriété de Google, «reste un forum privé, pas un forum public soumis à l'examen de la justice en vertu du premier amendement», écrit la cour d'appel. De son côté, PragerU estimait que Google avait enfreint la loi en limitant «de manière arbitraire» l'accès à certaines de ses vidéos portant sur des sujets aussi variés que «les différences homme-femme» ou «des questions environnementales». Le média conservateur affirmait que des vidéos similaires mises en ligne par des médias plus libéraux n'avaient pas subi le même traitement. La plateforme YouTube s'est félicitée de la décision de la cour d'appel de confirmer un jugement pris en première instance.

À suivre dans cette section


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

Bourse: une annonce de la Fed fait monter Wall Street

Mis à jour à 11:45 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Elle a annoncé des mesures supplémentaires pour soutenir l'économie américaine.

À surveiller: Couche-Tard, Dollarama et Lightspeed

Que faire avec les titres de Couche-Tard, Dollarama et Lightspeed?

À la une

En mars le taux de chômage enregistre sa plus forte hausse

Mis à jour à 09:35 | La Presse Canadienne

L’économie canadienne a perdu 1 011 000 emplois en mars.

À surveiller: Couche-Tard, Dollarama et Lightspeed

Que faire avec les titres de Couche-Tard, Dollarama et Lightspeed?

COVID-19: préparer le rebond

BLOGUE INVITÉ. Le revers, aussi brutal soit-il, peut vous permettre de rebondir et de revenir plus fort.