Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 29/02/2016 à 07:29

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 29/02/2016 à 07:29

1-Wall Street est sous pression en cette dernière séance de février, après que la Chine eut annoncé une nouvelle mesure de soutien à son économie chancelante et avant la publication de données importantes cette semaine aux États-Unis.

2-Peu avant 7h30, les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq reculent de 0,24%, 0,28% et 0,41% respectivement, selon les négociations sur les contrats à terme. Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, avance pour sa part de 0,88% pour se maintenir au-dessus de la barre des 35$, à 35,41$US.

3-À l’étranger, les marchés asiatiques ont terminé dans le rouge, la pire perte ayant été enregistrée en Chine. La Bourse de Shanghai a en effet décliné de 2,87%, tandis que les Bourses de Tokyo et de Hong Kong ont cédé 1% et 1,3% respectivement.

En Europe à la mi-séance, le rouge est aussi prédominant. La Bourse de Paris laisse tomber 0,34%, celle de Londres, 0,39%, mais Francfort échappe 1,17%.

La Banque centrale chinoise a de nouveau abaissé les ratios de réserves obligatoires imposés aux établissements financiers, leur permettant ainsi d'accorder davantage de crédits, soucieuse de soutenir l'activité dans la deuxième économie mondiale.

Par ailleurs, les investisseurs se montrent déçus par les résultats du G20 de Shanghai.

Les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales du G20 ont appelé à utiliser «tous les outils» possibles pour soutenir l'économie, y compris via des dépenses publiques accrues, face à une reprise mondiale «inégale» et exposée à une recrudescence de menaces.

«Comme on pouvait le craindre, les conclusions du G20 confirment que la pression des marchés n'est pas encore suffisante pour réveiller les grands argentiers de la planète», remarque dans une note Didier Saint-Georges, membre du comité d'investissement de la firme Carmignac.

4-Parmi les principaux indicateurs économiques, les investisseurs surveilleront aujourd’hui les ventes en suspens des maisons existantes de janvier au sud de la frontière, ainsi que l’indice PMI de Chicago pour le mois de février.

Au Canada, le compte courant du quatrième trimestre sera dévoilé, ainsi que l’indice des prix des produits industriels de janvier.

5-Parmi les titres en action lundi, la direction de Valeant(Tor., VRX) a annoncé le retour de son pdg, Michael Pearson, qui était en congé de maladie depuis plusieurs semaines, et a du coup remis à plus tard ses résultats du quatrième trimestre qui devaient être présentés aujourd’hui.

Le titre de Berkshire Hathaway(NY., BRK.B), conglomérat de Warren Buffett, pourrait réagir aux résultats annuels présentés samedi. Jay Gelb, de Barclays, a indiqué que les résultats du quatrième trimestre étaient supérieurs aux prévisions. Il abaisse ses prévisions de bénéfices pour le prochain exercice, mais réitère sa recommandation de surpondérer le titre, dont il juge l’évaluation attrayante.

Scott Chan, de Canaccord Genuity, maintient sa recommandation d’achat et sa cible de 92$ pour le titre du conglomérat Onex(Tor., OCX). Il juge le titre relativement attrayant à moyen et long terme pour plusieurs raisons. Il note que la société a le potentiel de déployer ses liquidités dans des occasions offrant de meilleurs rendements et qu’elle profiter des bas prix de l’énergie.

Ben Cherniavsky, de Raymond James, abaisse sa cible pour le titre du spécialiste des enchères Ritchie Bros. Auctionners(Tor., RBA), après les résultats du quatrième trimestre. Sa cible passe ainsi de 33,25$US à 29,50$US.

À la une

Déclin de 13% des énergies vertes en 2020, selon l’AIÉ

04/06/2020 | François Normand

Le secteur ralentit globalement, mais il y a deux gros marchés qui continueront de croître en 2020 malgré la pandémie.

Legault s'inquiète de l'avenir d'Air Transat

L’incertitude au sujet de l’avenir du transport aérien Air Transat inquiète le premier ministre du Québec.

Sail ferme six magasins, 500 emplois touchés

Sail Plein Air ferme entre autres ses quatre établissements Sportium au Québec.