Boralex met la main sur Kallista Energy Investment

Publié le 20/04/2018 à 07:34

Boralex met la main sur Kallista Energy Investment

Publié le 20/04/2018 à 07:34

Par lesaffaires.com

Boralex a annoncé tôt ce matin la conclusion d’une entente avec la société française Ardian Infrastructure en vue d’acquérir 100% des actions en circulation de Kallista Energy Investment SAS, en échange de 129,4 millions d’euros (202M$CA), en plus de la prise en charge de dettes d’un montant de 94M€ (146,7M$CA).


Selon la direction de la société montréalaise, cette intégration des actifs de Kallista devrait permettre la mise en place rapide de synergies au niveau du développement et des opérations. À plus longue échéance, Boralex, qui est présente dans l’Hexagone depuis presque 20 ans, «disposera des forces vives nécessaires pour consolider son influence auprès des diverses parties prenantes et ainsi pleinement tirer avantage de son rôle de leader», dit-elle par voie de communiqué.


« Cette transaction est très stratégique et bénéfique pour Boralex et permettra de consolider notre position de premier producteur indépendant d’énergie éolienne terrestre en France et de tirer pleinement avantage de notre modèle unique et intégré de développeur, maître d’œuvre et opérateur de nos projets», explique Patrick Lemaire, chef de la direction de Boralex. «Cette transaction permettra de bonifier considérablement nos perspectives de croissance, dans un contexte où l’État français s’est lui-même imposé de très ambitieux objectifs en termes de développement des énergies renouvelables. »


Grâce à cette transaction, la puissance installée totale du producteur éolien passera de 609 MW à 772 MW. À l’échelle mondiale, sa puissance installée totale grimpe de plus de 11 %, de 1 456 MW à 1 619 MW. L’équipe de développement de Kallista Energy Investment, qui a développé une expertise pointue en matière de rééquipement de projets éoliens («repowering»), sera immédiatement intégrée à Boralex et sera mise à contribution sur-le-champ.


Cette capacité ajoutée aura un impact immédiat sur le chiffre d’affaires de l’entreprise, dont le BAIIA pourrait ainsi être bonifié d’environ 36M$CA, conclut Boralex.

À suivre dans cette section


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

09/03/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

À surveiller: Banque TD, Boralex et Transcontinental

04/03/2019 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Banque TD, Boralex et Transcontinental ? Voici quelques recommandations d'analystes.

À la une

Broadsign International acquiert Ayuda Media System

«C’est une transaction relativement transformatrice pour nous», résume le PDG de Broadsign, l'Américain Burr Smith.

À surveiller: Dollarama, Thomson Reuters et Rogers

Que faire avec les titres de Dollarama, Thomson et Rogers? Voici quelques recommandations d'analystes.

Ottawa aide Chrysler et Honda… mais pas les entreprises québécoises

Il y a 47 minutes | Alain McKenna

BLOGUE. L’aide fédérale à l’achat d’une auto électrique s’arrête là où l’industrie québécoise débute.