Bombardier: une perte de 4,9G$ et une participation de 1G$ de Québec

Publié le 29/10/2015 à 06:26, mis à jour le 29/10/2015 à 07:11

Bombardier: une perte de 4,9G$ et une participation de 1G$ de Québec

Publié le 29/10/2015 à 06:26, mis à jour le 29/10/2015 à 07:11

Par lesaffaires.com

Bombardier(Tor., BBD.B) a affiché une perte de 4,9G$US ou 2,20$ par action au troisième trimestre en raison de la radiation d'actifs et annonce la prise d’une participation de 1G$US de Québec dans une nouvelle société qui regroupe les activités du C Series.

Dans le communiqué qui traite de ses résultats trimestriels, la multinationale montréalaise a confirmé les informations avancées par plusieurs quotidiens mercredi à l'effet qu'elle allait créer une coentreprise avec le gouvernement du Québec. En vertue du protocole d'entente, Québec investit 1 milliard de dollars par l'entremise d'Investissement Québec, en échange d'un intérêt de 49,5% dans une société en commandite nouvellement constituée. Celle-ci réunit les actifs, les passifs et obligations du programme d'avions C Series.

L'investissement a fait l'objet de négociations sans lien de dépendance entre Bombardier et le gouvernement et n'aura pas d'incidence importante sur le contrôle de Bombardier, a précisé l’entreprise dans un communiqué.

«Aujourd'hui, nous sommes fiers d'annoncer que le gouvernement du Québec investira 1 milliard de dollars dans le programme d'avions C Series. Ce partenariat arrive à un point tournant, le C Series étant à la veille d'être certifié. Le marché est à notre portée, notre leadership est en place, nous avons le meilleur produit et avec le soutien du gouvernement, nous sommes prêts à faire de cet avion un succès commercial», a dit le pdg de Bombardier, Alain Bellemare.

L'investissement sera affecté au fonds de roulement du programme C Series. Une fois la transaction complétée, les résultats de la nouvelle société en commandite seront consolidés à ceux de Bombardier.

Une assurance pour le siège social

L'entente est conditionnelle à plusieurs éléments, dont les approbations réglementaires. Bombardier prévoit que les ententes définitives seront signées au plus tard le 1er janvier 2016.

Québec a imposé une condition importante à son investissement: le siège social stratégique, financier et opérationnel de la nouvelle société en commandite doit demeurer dans la province pour une période de 20 ans. Les activités de fabrication et les services d'ingénierie, les services partagés, les activités de R-D et plusieurs autres activités liées au C Series devront également rester au Québec.

Baisse des revenus et importantes charges

Par ailleurs, Bombardier a annoncé pour son troisième trimestre une perte nette de 4,9G$US, qui découle principalement de charges spéciales de 4,71G$US afin de refléter la dépréciation de l'outillage des programmes C Series et Learjet 85.

Le bénéfice net ajusté, qui exclut les éléments spéciaux, se monte à 2M$ ou 0,00$ par action. Cela se compare à un bénéfice de 222M$ ou 0,12$ par action.

Les revenus ont totalisé 4,1G$US, en baisse de 16% par rapport aux recettes de 4,9 réalisées au même trimestre il y a un an.

L'utilisation des flux de trésorerie disponibles, une mesure suivie de près par les analystes afin d'observer l'évolution de la situation financière de Bombardier, s'est élevée à 816M$US, comparativement à 368M$US un an plus tôt. 

Les liquidités disponibles de Bombardier étaient de 2,3G$US au 30 septembre, contre 2,5G$US au 31 décembre 2014.

NDLR: d'autres textes sur Bombardier seront publiés en cours de journée. Revenez régulièrement sur LesAffaires.com

À la une

PyroGenesis: le vert pour se faire connaitre

21/06/2021 | Emmanuel Martinez

Le fabricant de torches à plasma PyroGenesis (PYR) commence à se faire remarquer des investisseurs.

3iQ, le géant canadien de l'investissement en crypto

21/06/2021 | François Remy

3iQ a lancé des fonds négociés en bourse adossés au Bitcoin et à l'Ethereum.

La Chine s'active pour freiner les cryptomonnaies

21/06/2021 | AFP

Le minage a été interdit dans le Sichuan, entraînant la fermeture de 26 entreprises.