Bombardier: la Caisse s'oppose à la politique de rémunération

Publié le 08/05/2017 à 13:52

Bombardier: la Caisse s'oppose à la politique de rémunération

Publié le 08/05/2017 à 13:52

Par La Presse Canadienne

La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) a décidé de voter contre la politique de rémunération des membres de la haute direction de Bombardier en plus de s'abstenir de voter pour la réélection du président du conseil, Pierre Beaudoin.

L'institution a fait part de sa décision lundi, à trois jours de l'assemblée annuelle du constructeur d'avions et de trains, qui se tiendra à son centre montréalais de finition des avions d'affaires Global, à Dorval.

En raison de la pression populaire, Bombardier (Tor., BBD.B) a déjà repoussé jusqu'en 2020 plus de la moitié de la rémunération de ses six plus hauts dirigeants pour l'année 2016. Initialement, la rémunération globale de ceux-ci devait totaliser 32,6 millions $, ce qui représentait une augmentation de 50 pour cent sur un an.

Dans une lettre, la Caisse prend soin de renouveler sa confiance à l'endroit du président et chef de la direction, Alain Bellemare.

Elle ajoute toutefois qu'à son avis, «les décisions récentes du conseil d'administration sur la rémunération des hauts dirigeants de la société ne sont pas à la hauteur des normes de gouvernance et de responsabilité envers les parties prenantes».

Selon la CDPQ, le «rehaussement des normes de gouvernance de Bombardier va au-delà des enjeux immédiats de rémunération».

Lundi, le député de Québec solidaire Amir Khadir s'est rendu à la Caisse afin d'y remettre une lettre adressée à son président et chef de la direction, Michael Sabia. Dans sa missive, M. Khadir demande à la CDPQ d'intervenir lors de l'assemblée, notamment afin de «voter contre la politique de rémunération des dirigeants de Bombardier». À lire dans La controverse sur les salaires refait surface.

La politique de rémunération de Bombardier ne semble pas faire l'unanimité. Si la firme de conseils aux actionnaires Glass Lewis recommande à ses clients de s'opposer à l'approche de l'entreprise, la firme Institutional Shareholder Services (ISS) adopte une position contraire.

À lire, notre texte qui dévoilait en primeur ce différend

 

 


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

À la une

Le projet Énergie Saguenay a-t-il un avenir à long terme?

27/11/2020 | François Normand

ANALYSE — Le marché de l'énergie mute en Europe et en Asie, ce qui pourrait limiter la demande pour du GNL du Québec.

COVID-19: un général va coordonner la distribution des vaccins au Canada

27/11/2020 | AFP

Un général ayant dirigé les forces de l'OTAN en Irak coordonnera la distribution des vaccins contre la COVID au Canada.

Le prix des propriétés bondit dans la RMR de Montréal

27/11/2020 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. Les banlieues ont la cote en 2020 et l'intérêt pour les copropriétés sur l'île de Montréal diminue.