Bayer chute encore face aux difficultés légales de Monsanto

Publié le 16/08/2018 à 08:16

Bayer chute encore face aux difficultés légales de Monsanto

Publié le 16/08/2018 à 08:16

Par AFP

(Photo: Getty)

Le titre du géant pharmaceutique allemand Bayer dévissait de près de 5% à Francfort jeudi, creusant encore ses pertes cette semaine après la publication d'informations sur un nouveau front juridique aux États-Unis pour sa filiale Monsanto.

En matinée, l'action perdait 4,74% à 76,96 euros, son plus bas niveau depuis mars 2013, dans un marché en hausse de 0,39%.

Monsanto, le géant américain des semences et herbicides que Bayer vient de racheter, pourrait faire face à des dommages supplémentaires importants aux États-Unis.

Selon le magazine allemand Wirtschaftswoche, des fermiers de l'Arkansas et du Dakota du Sud préparent une plainte contre l'entreprise qui produit le désherbant Dicamba, utilisé dans les cultures de plantes génétiquement modifiées et qui peuvent endommager des champs voisins de cultures conventionnelles. Bayer n'était pas joignable pour confirmer cette information.

Un tribunal de San Francisco a déjà condamné vendredi dernier en première instance Monsanto à payer près de 290 millions de dollars de dommages pour ne pas avoir informé de la dangerosité de son herbicide Roundup à l'origine du cancer de Dewayne Johnson, une victoire pour ce jardinier américain qui espère un effet boule de neige. 

Près de 5 000 procédures contre Monsanto sont en cours aux États-Unis, à des degrés divers d'avancement. 

D'autres ennuis visent Bayer-Monsanto au Brésil, où un tribunal fédéral a suspendu l'enregistrement auprès des autorités de tout nouveau produit à base de glyphosate. Cette décision doit prendre effet le 3 septembre, à moins que le gouvernement brésilien ne parvienne d'ici là à l'annuler. 

Les déboires de Bayer en Bourse ont fait que sa capitalisation boursière a fondu de plus de 15 milliards d'euros depuis lundi, pour atteindre 71,7 milliards d'euros, se faisant ainsi rattraper par son rival BASF, dont la valeur boursière atteignait 71,4 milliards d'euros jeudi. 

Ironie de l'histoire, Bayer a cédé à BASF pour 7,6 milliards d'euros d'activités dans l'agro-chimie avant de pouvoir racheter l'américain Monsanto. Les derniers feux verts pour cette opération sont attendus au mois d'août, après quoi Bayer pourra démarrer l'intégration de Monsanto et intervenir dans les procès en cours contre sa filiale, n'ayant joué à ce jour qu'un rôle d'observateur.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

Titres en action: GM, Bayer, Deutsche Bank, Adidas...

Mis à jour le 27/04/2020 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Roundup: un juge américain réduit drastiquement des dommages dus par Monsanto

16/07/2019 | AFP

La somme est selon lui trop élevée malgré le comportement «répréhensible» du groupe.

À la une

Bourse: Wall Street plus optimiste sur le front sanitaire

Mis à jour le 10/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Cette semaine, le Dow Jones est monté de 0,96 %, le Nasdaq de 4,02 % et le S&P 500 de 1,76%.

L'affaire Trudeau-WE Charity: on ne lésine pas avec l'éthique

10/07/2020 | Jean-Paul Gagné

Une apparence de conflits peut en effet être aussi dommageable pour sa réputation qu’un véritable conflit d’intérêts.

Se former à l'ère du «nouveau normal»

Édition du 17 Juin 2020 | Philippe Jean Poirier

FORMATION. Les entreprises ont tout intérêt à profiter de la timide reprise de leurs ...