Barrick Gold vend sa participation dans une mine australienne

Publié le 18/11/2019 à 14:28

Barrick Gold vend sa participation dans une mine australienne

Publié le 18/11/2019 à 14:28

Par La Presse Canadienne
Une mine d'or.

(Photo: 123RF)

La société aurifère Barrick Gold a annoncé son intention de vendre sa participation de 50% hors exploitation dans une mine d'or australienne pour 750M$US.

L'entente annoncée dimanche verra la minière australienne Saracen Mineral Holdings racheter la participation de Barrick dans Kalgoorlie Consolidated Gold Mines en Australie occidentale - qui comprend notamment la plus grande mine d'or à ciel ouvert du pays, The Super Pit, ainsi que des travaux souterrains et de traitement.

Le chef de la direction de Barrick, Mark Bristow, a souligné que la transaction permettait à la minière établie à Toronto d'atteindre le point milieu de son objectif consistant à aller chercher 1,5 milliard (G)$US grâce à la vente d'actifs jugés non essentiels d'ici la fin de l'année prochaine. Barrick entend ainsi se concentrer davantage sur les mines qu'elle détient et exploite.

Les analystes étaient divisés sur le prix de la transaction, obtenu au terme d'un processus concurrentiel. Andrew Kaip, analyste à la Banque de Montréal, a noté que le montant était supérieur à son estimation de 614M$US, tandis que Mike Parkin, de la Banque Nationale, avait calculé s'attendre à 864M$US. 

Newmont Goldcorp, l'exploitant et propriétaire de l'autre moitié de la mine, a souhaité la bienvenue à son nouveau partenaire.

Il a expliqué que la mine, qui a produit environ 21 millions d'onces d'or au cours des trois dernières décennies, continuerait à fonctionner comme d'habitude. Elle emploie environ 1250 personnes et a produit 636 000 onces d'or en 2018.

«Même si cette mine d'or emblématique a apporté une contribution précieuse à Barrick au fil des ans, cet actif ne cadre pas avec notre stratégie d'exploitation des mines que nous possédons», a expliqué M. Bristow dans un communiqué de presse.

L'action de Barrick progressait lundi après-midi de 39 cents à la Bourse de Toronto, où elle se négociait à 22,30 $.

Sur le même sujet

À la une

De multitude d'écarts de revenus en défaveur des gens racialisés au Canada

Le taux de chômage le plus élevé était celui des femmes racialisées, de 9,6 %.

À surveiller: Telus, Roots et Banque TD

09:23 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Telus, Roots et Banque TD? Voici quelques recommandations d'analystes.

Dites, ça vous dirait de travailler depuis la Floride?

BLOGUE. Votre réalité, demain matin? Oui, mille fois oui, selon une étude de Harvard et de la Northeastern...