Banque Nationale: résultats nets et ajustés en hausse au premier trimestre de 2024

Publié le 28/02/2024 à 08:18, mis à jour le 28/02/2024 à 18:18

Banque Nationale: résultats nets et ajustés en hausse au premier trimestre de 2024

Publié le 28/02/2024 à 08:18, mis à jour le 28/02/2024 à 18:18

Par La Presse Canadienne

(Photo: La Presse Canadienne)

La Banque Nationale a dévoilé des résultats supérieurs aux attentes des analystes tandis que ses revenus sont en croissance dans toutes ses divisions.

Malgré des résultats «robustes», son président et chef de la direction, Laurent Ferreira, a souligné que l’année 2024 «s’annonce difficile pour les consommateurs et les entreprises», lors d’une conférence avec les analystes, mercredi, pour discuter des résultats trimestriels.

«Les taux d’intérêt restent élevés et la pression inflationniste persiste. Le déséquilibre de l’offre dans le marché immobilier exerce une pression sur les Canadiens, en même temps que le marché de l’emploi se modère. La croissance économique pourrait être difficile à générer, ce qui pourrait entraîner une plus faible inflation et un répit du côté des taux d’intérêt.»

La première vice-présidente à la direction, pour les particuliers et l’expérience client, Lucie Blanchet, a souligné que les clients ménages avaient changé leurs habitudes dans un contexte de taux d’intérêt élevés.

«Nous voyons une moins grande demande pour les dépôts, c’est certain, répond-elle. Les consommateurs utilisent leurs liquidités.

«Je dirais qu’on observe que les clients font un usage prudent de leurs liquidités. Nous voyons une diminution du recours à la marge de crédit hypothécaire, ce qui est similaire à une hypothèque à taux variable.»

La direction a également mentionné que la reprise économique pourrait être plus longue au Cambodge, où la Nationale possède la filiale ABA Bank, qu’au Canada.

Stéphane Achard, qui dirige les activités d’investissement international de la Banque Nationale, a mentionné que l’économie du Cambodge était grandement influencée par l’activité touristique. «Ça fait quelques trimestres que nous espérons que les touristes chinois, thaïlandais et vietnamiens seront de retour. C’est le cas pour les deux derniers pays. Pour la Chine, il n’y a pas eu de retour. Tant que ça n’arrivera pas, la situation économique sera plus difficile.

«Je veux souligner que le Cambodge est l’un des pays qui s’en tirent le mieux dans la zone du Sud-Est asiatique. (…) Nous ne sommes pas de retour à un rythme de croissance de 7% à 8% des dix dernières années, mais nous pensons que le rythme de croissance augmentera d’entre 0,60 et 1 (point de pourcentage). Une croissance 6% et 6,5% de croissance du produit intérieur brut, c’est déjà bon.»

L’institution financière montréalaise a rapporté une augmentation de 5% de son bénéfice net à 922 millions de dollars (M$) au premier trimestre clos le 31 janvier. Le bénéfice ajusté dilué par action atteint 2,59$, soit 0,20$ de plus que le consensus des analystes.

Les revenus, pour leur part, atteignent 2,8 milliards de dollars (G$) par rapport à 2,7G$ à la même période l’an dernier.

Avant la publication des résultats, les analystes anticipaient un bénéfice par action de 2,39$ et des revenus de 2,7G$, selon la firme de données financières Refinitiv.

L’analyste Darko Mihelic, de RBC Marchés des capitaux, estime que les résultats sont «solides, particulièrement pour les marchés financiers». La dotation pour pertes de crédit atteint 120M$, relativement près du consensus de 122M$, souligne l’analyste.

Le président et chef de la direction de la Banque Nationale, Laurent Ferreira, qualifie les résultats de «très bonne performance» dans un communiqué. Il attribue, en partie, ce succès «au positionnement défensif» de l’institution.

En marge de la divulgation de ses résultats, la Banque Nationale a annoncé que son conseil d’administration a déclaré mardi un dividende de 1,06$ par action ordinaire, payable le 1er mai prochain.

L’action de la Banque Nationale ajoute 3,25$, ou 3,13%, à 106,92$ à la Bourse de Toronto en après-midi.

Stéphane Rolland, La Presse Canadienne

 

Inscrivez-vous gratuitement aux infolettres de Les Affaires et suivez l’actualité économique et financière au Québec et à l’international, directement livrée dans votre boîte courriel.

Avec nos trois infolettres quotidiennes, envoyées le matin, le midi et le soir, restez au fait des soubresauts de la Bourse, des nouvelles du jour et retrouvez les billets d’opinion de nos experts invités qui soulèvent les enjeux qui préoccupent la communauté des affaires.

À la une

Nos exportations à risque en France malgré l'AECG

14/06/2024 | François Normand

ANALYSE. Les droites radicale et populiste minent l’économie et le niveau de vie des pays, selon des études empiriques.

Banque du Canada: jusqu'à cinq baisses de taux d'ici juin 2025

14/06/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les données américaines sur l’inflation pourraient conforter la Banque du Canada dans ses baisses de taux.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour le 14/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.