Alstom achète Bombardier Transport pour 8,2G$US

Publié le 17/02/2020 à 13:06, mis à jour le 17/02/2020 à 14:08

Alstom achète Bombardier Transport pour 8,2G$US

Publié le 17/02/2020 à 13:06, mis à jour le 17/02/2020 à 14:08

Par Denis Lalonde
Un TGV de Bombardier.

(Photo: courtoisie)

Bombardier officialise la vente de Bombardier Transport à Alstom et veut se recentrer sur l’aviation d’affaires. 

La direction de Bombardier dit avoir pris cette décision de vendre sa division Transport à Alstom pour accélérer son désendettement, estimé à 9,3 milliards de dollars US (G$US).

En vertu de l’opération, Bombardier et la Caisse de dépôt et placement du Québec vendront leur participation dans la division Transport à Alstom pour un montant de 8,2 milliards $US (10,85 milliards de dollars canadiens). 

De ce montant, Bombardier toucherait un produit net de 4,2G$US à 4,5G$US, incluant 550 millions $ en actions d’Alstom pour un prix de souscription fixe de 47,50€ (un peu plus de 68$CA par action). Les actions pourront être monétisées après une période de blocage de trois mois postérieure à la clôture de la transaction.

De son côté, la Caisse de dépôt, qui possédait déjà 32,5% de Bombardier Transport, convertira sa participation en actions d'Alstom et investit 700M$ de plus dans l'entreprise. Elle devient ainsi le principal actionnaire d'Alstom avec une participation de 18%. À terme, l'investissement de la Caisse dans Alstom totalisera 4 milliards de dollars canadiens. La Caisse possédera aussi deux sièges au conseil d'administration de la multinationale française.

Alstom créera un siège social Amériques au Québec, dans le Grand Montréal, qui supervisera le travail de 13 000 employés.

Dans la première année suivant la clôture de la transaction, Alstom s'engage aussi à créer des centres de design et d'ingénierie ainsi que de recherche et développement en hautes technologies au Québec. L'expansion des activités pour les sites manufacturiers de La Pocatière et de Sorel-Tracy est aussi au menu.

«La combinaison des activités de Bombardier Transport avec celles d'Alstom, reconnu pour ses capacités de gestion et d'exécution de projets, vient renforcer le leadership de la société dans la mobilité durable, à l'échelle mondiale. C'est un investissement dans une société très bien positionnée pour tirer parti de la croissance d'un secteur porteur. Celui-ci s'inscrit aussi directement dans notre stratégie et produira des rendements attrayants pour nos déposants à long terme», a déclaré Charles Emond, président et chef de la direction de la Caisse, dans un communiqué.

«Un nouveau chapitre prometteur s’ouvre aujourd’hui pour Bombardier. Dorénavant, nous concentrerons tout notre capital, toute notre énergie et toutes nos ressources sur l’accélération de la croissance et l’expansion des marges de nos activités liées aux avions d’affaires. Grâce à un bilan plus solide à la suite de la réalisation de cette opération, à un portefeuille de produits à l’avant-garde de l’industrie, à un carnet de commandes solide et à la croissance rapide des activités de service après-vente, nous serons en position de force pour livrer concurrence sur ce marché», a déclaré le PDG de Bombardier, Alain Bellemare, dans un communiqué.

La signature du protocole d’entente a été approuvée à l’unanimité par les conseils d’administration respectifs de Bombardier et d’Alstom. La clôture de la transaction est prévue dans la première moitié de 2021.

Comme c'est congé à la Bourse se Toronto aujourd'hui en raison du «Family Day», il faudra surveiller comment réagira le titre de Bombardier à l'ouverture des marchés boursiers demain matin.

 

Québec applaudit

Le gouvernement du Québec salue la transaction conclue entre Bombardier Transports et Alstom. «Les engagements d’Alstom d’établir son nouveau siège social pour les Amériques dans le grand Montréal, de développer des centres d’excellence et de recherche et de créer de nouveaux emplois dans les installations de La Pocatière et de Sorel-Tracy constituent de bonnes nouvelles pour les travailleurs et pour les PME».

«Grâce au leadership de la Caisse, le Québec pourra compter sur un nouveau siège social pour les Amériques et sur des centres d’excellence dans un secteur très prometteur. Je suis particulièrement rassuré de voir qu’Alstom prévoit développer les installations de La Pocatière, de Sorel-Tracy et de Saint-Bruno, et que l’entreprise va créer des centaines de nouveaux emplois bien rémunérés. Il est certain que j’aurais souhaité que les choses se passent autrement pour Bombardier, parce que cette entreprise a occupé et continuera d’occuper une place importante dans l’économie du Québec. Mais avec la Caisse comme premier actionnaire de la nouvelle Alstom, nous pouvons être rassurés : les intérêts du Québec seront toujours à l’agenda de l’entreprise», a déclaré François Legault, premier ministre du Québec.

«Avec ses 18 000 employés dans le monde, dont 10 000 au Québec, Bombardier va demeurer une entreprise industrielle importante et un leader en matière de recherche et de développement à l’échelle du Canada. Pour sa part, Alstom pourra miser sur l’expertise québécoise dans les domaines du rail et de la mobilité durable et électrique. Ce sont des centaines de PME du Québec qui auront l’occasion de s’intégrer à une nouvelle chaîne de valeur mondiale. Le Québec gagne sur deux fronts aujourd’hui», ajoute le ministre de l'l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon.

 

Bombardier Aviation

Dans un communiqué, Bombardier affirme que sa division Aviation est une entreprise de 7,0 milliards $, laquelle compte 18 000 employés et plus de 4 800 appareils sous les marques Global, Challenger et Learjet.

Avec un carnet de commandes totalisant 14,4 milliards $, Bombardier Aviation prévoit livrer au moins 160 avions en 2020.

 

 

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Bourse: Wall Street démarre la semaine sur les chapeaux de roues

Mis à jour à 16:55 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le Nasdaq a clôturé à un record pour la troisième séance de suite.

Titres en action: Johnson & Johnson, Nissan, MTU

Mis à jour à 13:53 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Un rebond de la demande mondiale pour le pétrole fait grimper les prévisions

Le rebond de la demande dépassera la capacité des producteurs à rétablir l’offre, croit une analyste.