Airbus bondit de plus de 5% grâce à des résultats supérieurs aux attentes

Publié le 26/07/2018 à 06:35

Airbus bondit de plus de 5% grâce à des résultats supérieurs aux attentes

Publié le 26/07/2018 à 06:35

Par AFP

L'action Airbus bondissait de plus de 5% jeudi à la Bourse de Paris, les investisseurs saluant des résultats au 2e trimestre supérieurs aux attentes et un environnement solide, sans s'inquiéter trop de la baisse du bénéfice net.

À 5h20 (08H20 GMT), le titre prenait 5,55% à 110,72 euros dans un marché en hausse de 0,84%.

«La publication paraît de qualité» pour Airbus qui «a souffert des difficultés des motoristes pour livrer ses A320neo, mais a fait des progrès sur l'A350», ont observé les analystes de Aurel BGC.

Le groupe «a annoncé jeudi des résultats supérieurs aux attentes au deuxième trimestre», a également souligné Philippe Cohen, un gérant de Kiplink Finance.

Le groupe a par contre publié un bénéfice net divisé par deux au premier semestre, à 496 millions d’euros, affecté par les effets de change. Le chiffre d'affaires est resté pour sa part stable à 25 milliards d'euros.

Airbus a également indiqué à cette occasion qu'il allait accélérer les livraisons d'avions d'ici à la fin de l'année pour atteindre son objectif de livraison de 800 avions en 2018, mais en prévenant que ce sera difficile en raison des problèmes liés aux moteurs de l'A320neo qui ont affecté le premier semestre.

L'avionneur s'est en revanche montré satisfait des progrès sur son autre programme phare, l'A350 sur le segment long-courrier, qui avait connu des débuts compliqués suite à des problèmes sur la chaîne d'approvisionnement.

Le bénéfice d'exploitation (Ebit) ajusté, qui exclut les variations des provisions pour les programmes ou les effets de change et permet de mesurer la performance opérationnelle, a en revanche été multiplié par deux à 1.162 millions d'euros.

Les résultats au 2e trimestre «ont plutôt belle allure», ont estimé les analystes de Jefferies, en retenant notamment la montée du bénéfice d'exploitation et en maintenant leur recommandation à l'achat sur le titre.

Ceux d'Oddo BHF ont pour leur part relevé leur objectif de cours à 97 euros contre 88 euros auparavant, en relevant «un environnement toujours solide» et en se disant toujours «convaincus de la force du positionnement d'Airbus».

Ils ont toutefois maintenu leur recommandation à «neutre» pour le moment en attendant «la nomination du nouveau PDG qui devra trancher les questions cruciales».

Depuis le début de l'année, le titre Airbus est particulièrement dynamique puisqu'il a progressé de près de 33%, soit la troisième plus forte progression de l'indice CAC 40, derrière Peugeot et Kering.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

L'industrie aérospatiale pourrait connaître un déclin, prévient l'AIAC

Depuis 2012, les contributions du secteur aérospatial au Canada en emploi et en PIB, ont diminué de 5% et 4%.

Aides à Airbus: Washington menace de raviver les tensions commerciales avec l'Europe

09/04/2019 | AFP

Les subventions européennes à Airbus «pénalisent» les États-Unis à hauteur de 11 milliards de dollars par an.

À la une

Hypothèque: les prêteurs alternatifs gagnent du terrain

Il y a 38 minutes | La Presse Canadienne

Les consommateurs qui se tournent vers des prêteurs alternatifs ont des profils plus risqués affirme la SCHL.

Trois comportements qui peuvent faire de l'introverti un meilleur patron aux yeux de l'extraverti

11:22 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. L’introverti a un style de gestion qui a un impact majeur auprès de ses subordonnés.

Vos données personnelles ne vous appartiennent déjà plus!

BLOGUE INVITÉ. On s'insurge d'être à risque de fraude, mais on permet à des entreprises d'épier nos moindres gestes.