Aimia s'attend à rembourser l'ARC après sa vérification fiscale

Publié le 25/02/2019 à 16:54

Aimia s'attend à rembourser l'ARC après sa vérification fiscale

Publié le 25/02/2019 à 16:54

Par La Presse Canadienne
Les bureaux d'Aimia

Le programme de fidélisation Aimia s’attend à devoir payer une facture d’environ 30 millions $, en plus d’un maximum de 5 millions $ en intérêts, à la suite d’une vérification fiscale effectuée par l’Agence du revenu du Canada (ARC).

La société montréalaise a indiqué lundi que l’ARC avait terminé sa vérification et qu’elle prévoyait recevoir un avis de nouvelle cotisation.

Aimia a précisé qu’elle effectuerait le paiement en utilisant une partie d’un compte de liquidités soumises à des restrictions de 100 millions $ mis en place dans le cadre de la vente de son programme Aéroplan.

Cependant, Aimia a ajouté qu’elle avait l’intention de contester « vigoureusement » l’avis de nouvelle cotisation dès sa réception.

Aimia détient et exploite le programme de fidélisation Air Miles Middle East, ainsi que des participations dans d’autres programmes de fidélisation.

La société a finalisé, plus tôt cette année, la vente de son programme phare Aéroplan à un consortium dirigé par Air Canada.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

Mais où est passée la peur de la récession?

BLOGUE INVITÉ. Après un rebond des marchés, on entend beaucoup moins parler de récession. Pourtant...

Fin des services au comptoir à la Laurentienne

Mis à jour à 15:32 | La Presse Canadienne

Les négociations avaient été acrimonieuses entre l’institution financière et la partie syndicale.