A220: Airbus pourrait acheter la totalité de la participation de Bombardier

Publié le 07/02/2020 à 17:13, mis à jour le 07/02/2020 à 17:35

A220: Airbus pourrait acheter la totalité de la participation de Bombardier

Publié le 07/02/2020 à 17:13, mis à jour le 07/02/2020 à 17:35

Par Denis Lalonde
Un Airbus A220 du transporteur américain Delta.

Un Airbus A220 du transporteur américain Delta. (Photo: Getty images)

Airbus discute de l'achat de la participation de Bombardier dans le programme A220 (ex-CSeries).

Les discussions portent sur le rachat de la participation de 33,55% de Bombardier dans le programme. Airbus a déjà déboursé un dollar symbolique pour acquérir une participation majoritaire de 50,01% dans le programme, alors que le gouvernement du Québec en possède 16,44%.

Les partenaires pourraient procéder à une annonce «dès la semaine prochaine», selon un article du Wall Street Journal. Bombardier et Airbus dévoileront leurs résultats financiers trimestriels le 13 février.

Pour Bombardier, un éventuel retrait du programme A220 voudrait dire que la société quitterait définitivement le secteur de l'aviation commerciale. Les investisseurs ont peu réagi à la nouvelle, le titre de l'entreprise terminant la journée sur une hausse de 0,04$, ou de 2,8%, à 1,47$ à la Bourse de Toronto.

 

D'autres discussions chez Bombardier

Plus tôt cette semaine, un autre article du Wall Street Journal affirmait que Bombardier était aussi en pourparlers pour vendre sa division d’avions d’affaires à la société américaine Textron.  L'article affirmait que les discussions ont cours depuis plusieurs semaines, mais pourraient ne pas déboucher sur une entente, selon une source au fait du dossier.

Le WSJ soutient que les négociations se poursuivent alors que Bombardier tente de trouver des moyens de réduire son endettement, estimé à 9 milliards de dollars américains.

Un remboursement de dette de 1,5 milliard de dollars américains devra d’ailleurs être effectué l’an prochain, selon des données de Factset citées dans l’article.

Textron, dont le siège social se trouve au Rhode Island, fabrique entre autres les avions Cessna et se spécialise dans les appareils de petite et de moyenne taille. La société possède également Bell Helicopters, qui conçoit des hélicoptères civils et militaires. Sa capitalisation boursière est d’environ 11 milliards de dollars américains.

Ces négociations surviennent alors qu'en janvier, l'agence Bloomberg rapportait que Bombardier songeait aussi à regrouper sa division ferroviaire avec la société française Alstom.

 

 


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

COVID-19: attention, trop de PME anticipent une reprise normale

03/04/2020 | François Normand

ANALYSE - La reprise sera très différente des précédentes, car il faut rétablir la confiance économique et sanitaire.

Bourse: Wall Street termine en baisse, plombée par les données sur l'emploi

Mis à jour le 03/04/2020 | LesAffaires.com et AFP

La Bourse de New York termine en baisse après l'annonce de la perte de 701 000 emplois aux É-U en mars.

Le pétrole bondit à nouveau

03/04/2020 | AFP

Le pétrole a enregistré vendredi une deuxième séance de forte hausse consécutive.