Samsung table sur un bond de 25% de son bénéfice trimestriel

Publié le 08/01/2021 à 10:09

Samsung table sur un bond de 25% de son bénéfice trimestriel

Publié le 08/01/2021 à 10:09

Par AFP

(Photo: 123RF)

Le géant sud-coréen Samsung Electronics (005930) a annoncé vendredi qu’il tablait au quatrième trimestre sur un bond de 25 % de son bénéfice opérationnel, dopé par la très forte demande en puces induite par l’essor du télétravail, dans le contexte de la pandémie. 

Le premier fabricant mondial de téléphones intelligents et de puces a indiqué dans un communiqué qu’il anticipait un bénéfice opérationnel de l’ordre de 9 milliards de won (10,4 milliards de dollars canadiens (G$)) entre octobre et décembre. En 2019, il avait dégagé 7 milliards de won (8,3 G$) sur la même période.

Ces prévisions sont relativement en deçà des attentes des analystes qui tablaient sur 9,34 milliards de won (10,8 G$), selon la firme FnGuide. Cela n’a cependant pas empêché l’action Samsung de bondir, terminant en hausse de 7,12 % à la Bourse de Séoul.  

La pandémie de coronavirus a eu des conséquences économiques dévastatrices à travers la planète, mais de nombreux groupes technologiques ont réussi à tirer leur épingle du jeu, enregistrant même une croissance de leur activité.  

Le géant LG (066570), deuxième fabricant sud-coréen d’électroménagers derrière Samsung, a dit vendredi prévoir, pour le quatrième trimestre, le bénéfice opérationnel le plus élevé jamais enregistré, multiplié par plus de cinq en un an pour atteindre 647 milliards de won (751 G$).

La Corée du Sud a renoué au troisième trimestre avec la croissance à la faveur de sa bonne performance sur le front des exportations.

Tant en matière de bénéfice opérationnel que de chiffre d’affaires (61 milliards de won, ou 70,9 G$), les prévisions annoncées vendredi par Samsung restent cependant inférieures à la performance enregistrée par le groupe au troisième trimestre, quand celle-ci avait été dopée par les sanctions américaines ordonnées contre son concurrent Huawei.

 

Le prochain Galaxy

Les experts expliquent cet état de fait par l’appréciation du won et par le succès de l’iPhone 12, que le grand rival Apple a lancé en octobre.

« Les téléphones intelligents bon marché et de milieu de gamme de Samsung représentent 80 % du chiffre d’affaires de sa division mobile », observe Jusy Hong, du groupe Omdia.

« Mais les groupes chinois comme Xiaomi, Vivo et Oppo ont augmenté leur part de marché dans le milieu de gamme dans des régions comme l’Inde et l’Asie du Sud-Est. »

La bonne santé de Samsung Electronics, navire amiral du groupe Samsung, est capitale pour l’économie sud-coréenne.

Le groupe est de loin le plus grand des « chaebols », ces conglomérats familiaux à l’origine du prodigieux redressement du pays après la Guerre de Corée.

Son chiffre d’affaires représente un cinquième du PIB de la 12e économie au monde.

Les analystes pensent que les perspectives de l’entreprise sont plutôt favorables en 2021, en raison de la demande soutenue pour les mémoires et de la croissance des secteurs de l’électronique et des puces.

Ils estiment aussi que l’activité mobile du groupe va continuer de progresser, alors que Samsung dévoilera la semaine prochaine la prochaine version de son emblématique Galaxy.

 

Neuf ans requis contre Lee

L’industrie de la fabrication des puces devrait aussi connaître une année faste en raison de la généralisation du travail à domicile du fait de la pandémie, selon la société basée à Taipei TrendForce.

« 2021 sera une année de croissance pour l’activité de fabrication de puces de Samsung », a déclaré à l’AFP Sujeong Lim, analyste au sein de Counterpoint. « La demande en semi-conducteurs pour la 5G, l’IdO (Internet des objets) et les téléphones intelligents de haute performance explose. »

Samsung n’en a cependant pas totalement fini avec l’époque des affaires, puisque l’héritier du groupe et fils du défunt président, Lee Jae-yong, attend de connaître l’issue de son nouveau procès pour son implication dans le retentissant scandale de corruption qui avait précipité la destitution et la condamnation en 2017 de l’ancienne présidente sud-coréenne Park Geun-hye.

Le parquet a requis neuf ans de détention la semaine dernière contre M. Lee. 

Samsung pourrait donc se retrouver privé de son patron si le tribunal suivait les réquisitions. La décision est attendue dans le courant du mois.

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street en ordre dispersé, fragile espoir d'une inflexion

Mis à jour à 12:11 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto est fermée pour la fête de la Reine.

Les actionnaires de Didi valident le retrait du New York Stock Exchange

11:35 | AFP

Le groupe, souvent décrit comme le «Uber chinois», avait décidé d’entrer à Wall Street fin juin 2021.

OPINION Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi
Mis à jour à 09:01 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine
20/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: le krach de 1929
20/05/2022 | Philippe Leblanc

À la une

Virage numérique: le bon moment pour les minières

Il y a 16 minutes | Maxime Guilbault

BLOGUE INVITÉ. Comme les minières ont eu «d'excellents résultats» en 2020 et 2021, le moment est idéal pour investir.

La forte hausse des salaires va perdurer!

EXPERT INVITÉ. Les salaires ont bondi de 5,7% au cours des 12 derniers mois au Québec.

Bourse: Wall Street en ordre dispersé, fragile espoir d'une inflexion

Mis à jour à 12:11 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto est fermée pour la fête de la Reine.