Le coût d’emprunt de la France à un creux historique

Publié le 15/11/2012 à 07:01

Le coût d’emprunt de la France à un creux historique

Publié le 15/11/2012 à 07:01

Par AFP

La France a levé 8,817 milliards d'euros sur le marché jeudi, lors d'un emprunt à moyen terme et long terme, dont des titres indexés sur l'inflation, qui s'est soldé par des taux au plus bas historiques pour les obligations de référence à 2 et 5 ans.

La France a une nouvelle fois bénéficié de conditions d'emprunt très favorables, comme en témoigne la faiblesse des taux consentis, mais également une demande des investisseurs deux à trois fois supérieure à l'offre du Trésor.

L'Agence France Trésor (AFT), chargée de placer la dette française sur les marchés, a d'abord emprunté 7,487 milliards d'euros à moyen terme, pour un objectif entre 6,5 et 7,5 milliards d'euros.

Dans le détail, le pays a emprunté 2,537 milliards d'euros à échéance septembre 2014 au taux de 0,10 %. Le taux est au plus bas historique pour une obligation de référence à 2 ans, effaçant le record du 18 octobre (0,19 %).

Il a emprunté également 2,815 milliards d'euros à échéance juillet 2017, au taux 0,76 %, contre 0,92 % le 18 octobre. Il s'agit là encore d'un plus bas historique pour le taux, pour un précédent record le 19 juillet (0,86 %).

Enfin, il a emprunté 2,135 milliards d'euros à échéance avril 2015, au taux de 0,16 %, en chute par rapport au 0,95 % enregistré le 16 mai, soit avant le grand mouvement de détente des rendements français.

L'AFT a par ailleurs levé 1,330 milliard d'euros à moyen et long terme de titres indexés sur l'inflation, pour un objectif entre 1 et 1,5 milliard.

La France a emprunté, pour les titres indexés sur l'inflation française, 560 millions d'euros à échéance juillet 2016 au taux négatif de -1,02 %.

Pour les titres indexés sur l'inflation européenne, la France a levé 445 millions à échéance juillet 2022 au taux de 0,20 % (contre 0,28 % le 20 septembre) et 325 millions à échéance juillet 2027 au taux de 0,60 % (contre 0,76 % le 20 septembre).

Signe que la dette française est plébiscitée, le taux de référence à 10 ans du pays s'est rapproché ces derniers jours, de son plus bas niveau historique, tout juste supérieur à 2 % atteint en août, sur le marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise. Le taux le plus bas historique, lors d'un emprunt, pour l'obligation de référence à 10 ans a été quant à lui atteint le 6 septembre, à 2,21 %.

Le pays continue en parallèle depuis l'été à emprunter à des taux négatifs à court terme, ce qui signifie qu'il gagne de l'argent en levant des fonds. Ces gains dégagés sur du court terme permettent d'ailleurs au pays de combler en partie la hausse de ses besoins de financement pour 2012 en raison de la recapitalisation de Dexia.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre

Sur le même sujet

Êtes-vous vraiment surpris de la baisse des taux?

14/06/2019 | Ian Gascon

BLOGUE INVITÉ. L’évolution des taux d’intérêts ne cesse de confondre les économistes.

Luc Vallée s'en va à l'Institut économique de Montréal

10/06/2019 | François Normand

Luc Vallée était à la Banque Laurentienne depuis 2014, où il dirigeait le groupe de recherche économique de VMBL.

À la une

Pourquoi la Chine ne peut pas laisser gagner Hong Kong

19/06/2019 | François Normand

BALADO - La démocratie s'érode à Hong Kong et la Chine communiste avalera un jour l'ancien territoire britannique.

La Fed résiste à la tentation de baisser les taux

Mis à jour le 19/06/2019 | AFP

Malgré les pressions de Donald Trump, la Fed a choisi de garder son taux directeur inchangé entre 2,25% et 2,5%.

Pressée de toutes parts, la Fed n'est pas tout à fait prête mercredi à baisser les taux

19/06/2019 | AFP

La Banque centrale américaine (Fed) devrait encore résister à assouplir sa politique monétaire mercredi.