Hausse de la demande d'essence aux États-Unis

Publié le 08/07/2021 à 14:34

Hausse de la demande d'essence aux États-Unis

Publié le 08/07/2021 à 14:34

Par AFP

(Photo: 123RF)

Les réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis ont chuté pour la septième semaine consécutive, reculant plus que prévu grâce à une solide demande d’essence, a indiqué jeudi l’Agence américaine d’information sur l’énergie (EIA).

Selon ce rapport hebdomadaire, les stocks de brut ont plongé de 6,9 millions de barils (MB), à 445,5 MB, pour la semaine close le 2 juillet. Les analystes interrogés par Bloomberg avaient tablé sur une baisse médiane de 4 MB.

« Le déclin des réserves continue pour le brut et il y a eu une réduction considérable des réserves d’essence alors qu’on s’approchait du week-end prolongé du 4 juillet » où les Américains sont partis en vacances, a expliqué Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

« Cela a fait écho à une demande extraordinaire d’essence de 10 millions de barils par jour, ce qui a soutenu les prix à la hausse », a encore indiqué l’expert à l’AFP.

Les réserves d’essence ont ainsi décru de 6,1 MB, quand les analystes s’attendaient à un repli de 1,750 MB.

Selon Andy Lipow, les réserves de brut, y compris les stocks stratégiques, ont diminué de 70 millions de barils depuis début avril, illustrant la reprise de la demande.

« La consommation d’essence va continuer à être forte au cours des prochains mois alors que les Américains prennent la route », a ajouté l’analyste.

« Globalement, le tableau de la demande aux États-Unis s’améliore, ce qui soutient les cours, mais les inquiétudes au niveau mondial à propos du variant Delta du coronavirus tempèrent l’enthousiasme », a -t-il encore souligné.

Les exportations américaines ont nettement diminué à 2,62 millions de barils par jour (-1,09 mbj par rapport à la semaine précédente), tandis que les importations ont un peu progressé à 3,24 mbj (+557 000 barils).

La production est en léger progrès à 11,3 mbj (+200 000 barils).

Les raffineries américaines ont fonctionné à 92,2 % de leurs capacités, contre 92,9 % la semaine d’avant, transformant en moyenne 16,1 mbj.

La consommation globale de produits pétroliers au cours des quatre dernières semaines s’est établie à 20,9 mbj, en hausse de 17,8 % par rapport à début juillet 2020.

Le cours du baril de WTI, qui était en territoire négatif avant la publication du rapport, est immédiatement remonté, affichant une hausse de 0,72 % à 72,20 dollars le baril vers 12 h.

 

À la une

Bourse: Wall Street ouvre en ordre dispersé après un record

Mis à jour à 09:58 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS.

L’Iran en deuil après la mort du président Raïssi dans un accident d’hélicoptère

08:15 | AFP

Le décès de M. Raïssi à 63 ans ouvre une période d’incertitude politique en Iran.

Le ras-le-bol fiscal des Québécois

EXPERT INVITÉ. À force de tenter de tout faire, l’État québécois en est venu à faire un peu de tout.