Wall Street en légère baisse

Publié le 17/11/2011 à 10:03, mis à jour le 17/11/2011 à 11:05

Wall Street en légère baisse

Publié le 17/11/2011 à 10:03, mis à jour le 17/11/2011 à 11:05

Par AFP

La Bourse de New York évoluait en très légère baisse jeudi en matinée, le pessimisme des investisseurs face à la crise européenne étant atténué par une amélioration du marché de l'emploi américain: le Dow Jones cédait 0,04% et le Nasdaq 0,52%.

Vers 10H30, le Dow Jones Industrial Average reculait de 4,76 points à 11.900,83 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 13,85 points à 2.625,76 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 abandonnait 0,39% (4,78 points) à 1.232,13 points.

Mercredi, Wall Street avait fini en baisse, inquiète des répercussions de la crise européenne: le Dow Jones avait perdu 1,58%, le Nasdaq 1,73% et le S&P 1,66%.

Le marché new-yorkais a pu ouvrir normalement malgré les manifestations anti-Wall Street qui se déroulaient dans une ambiance tendue sous une forte surveillance policière près du New York Stock Exchange.

"Des indicateurs favorables aux Etats-Unis sur l'immobilier et l'emploi aident le marché à combler les pertes provoquées par le malaise des investisseurs face à l'aggravation de la crise de la dette", ont résumé les analystes de Charles Schwab.

Les nouvelles inscriptions au chômage ont baissé pour la troisième semaine de suite, tombant à 388.000 demandes, leur plus bas niveau depuis avril. Les analystes s'attendaient à les voir remonter.

Sur le front immobilier, les mises en chantier de logements ont reculé (-0,3%) en octobre, mais moins qu'attendu par les économistes, et les permis de construire ont rebondi de 10,9%, signe encourageant.

"La tendance des indicateurs meilleurs que prévu aux Etats-Unis est engagée depuis plusieurs semaines et cela constitue un facteur de soutien pour les intervenants du marché, concentrés sur la zone euro", a relevé Patrick O'Hare, du site financier Briefing.com.

En revanche, l'indice d'activité manufacturière de la région de Philadelphie (Nord-Est des Etats-Unis) a reculé plus que prévu au mois de novembre, traduisant un ralentissement.

Les places européennes évoluaient une nouvelle fois en baisse jeudi après des émissions de dette en Espagne et en France marquées par des taux en hausse, ces deux pays devant promettre des rendements de plus en plus juteux pour emprunter sur les marchés.

A 6,975%, le taux d'intérêt concédé par le Trésor espagnol pour emprunter 3,563 milliards d'euros à dix ans, est non seulement très proche du seuil des 7%, considéré comme dangereux comme les analystes, mais c'est aussi un record depuis la création de la zone euro.

L'émission de dette espagnole "était vraiment mauvaise", a estimé Ed Cowart, d'Eagle Asset Management.

"Notre marché est en retenu en otage par la situation en Europe", a-t-il ajouté.

La séance était marquée par l'entrée en Bourse de l'équipementier l'équipementier automobile Delphi Automotive (-0,73% à 21,84 dollars), accueilli assez froidement par les investisseurs. L'opération a permis à cette ancienne filiale du constructeur General Motors de lever 530 millions de dollars.

Boeing (+1,15% à 67,10 dollars) apportait un soutien au Dow Jones. La compagnie indonésienne Lion Air va acquérir 230 Boeing 737 pour un montant record de 21,7 milliards de dollars, la plus "grosse commande" jamais enregistrée par le constructeur américain, selon la Maison Blanche.

Le géant d'internet Google (-0,58% à 607,90 dollars) a commencé à vendre de la musique numérique par internet, rivalisant ainsi directement avec le magasin en ligne iTunes d'Apple (-0,34% à 383,86 dollars) ou avec Amazon (-1,83% à 208,11 dollars).

Sur le marché obligataire, en hausse, le rendement du bon du Trésor à 10 ans reculait à 1,998% contre 2,024% mercredi soir, et celui à 30 ans à 3,023%, contre 3,055% la veille.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Bourse: Wall Street termine sans direction, digérant les données sur l'emploi

Mis à jour le 07/08/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street baissait vendredi midi, digérant le rapport mensuel américain sur l'emploi.

Titres en action: Magna International, Sun Life, Héroux-Devtek, Goldman Sachs...

Mis à jour le 07/08/2020 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

COVID-19: Second Cup ferme davantage de cafés

Second Cup tente de s’ajuster au coup porté par la pandémie de COVID−19.