TSX 60: dernière chance pour Couche-Tard en 2014

Publié le 11/12/2014 à 19:45

TSX 60: dernière chance pour Couche-Tard en 2014

Publié le 11/12/2014 à 19:45

Par Dominique Beauchamp

L’exploitant de dépanneurs préféré des investisseurs Alimentation Couche-Tard fera-t-il enfin son entrée dans le club sélect des 60 plus grandes pointures de la Bourse de Toronto?

C’est la dernière chance en 2014 pour la société d’Alain Bouchard d’accéder à l’indice S&P/TSX60. On saura le 12 décembre vers 17h30, quelle décision aura prise le comité de sélection dans sa révision trimestrielle.

Le comité ajoute et retire des sociétés de l’indice élargi S&P/TSX à tous les trimestres, mais n’est pas tenu de changer l’indice S&P/TSX 60, à chaque trimestre, explique Tony North, gestionnaire des indices à l’agence S&P Dow Jones.

En septembre, Alimentation Couche-Tard (Tor., ATD.B, 39,15 $) n’a pas été ajoutée à l’élite canadienne du S&P/TSX 60 parce que les services indiciels canadiens de S&P Dow Jones n’ont pas modifié la composition de cet indice.

Déjà boudée deux fois en 2014

En mars 2014, le comité de l’indice lui avait aussi préféré l’exploitant de pipelines Pembina Pipeline (Tor., PPL, 38,30$) pour remplacer Shoppers Drug Mart, qui a avait été avalé par Loblaw.

Le processus de sélection de S&P Dow Jones ne repose pas que sur des critères quantitatifs tels que la valeur boursière, le nombre d’actions en circulation libre ou encore le nombre d’actions négociées.

Le comité veille aussi à ce que chacune des industries du S&P/TSX 60 reflète le plus fidèlement possible leur poids dans l’indice principal S&P/TSX.

Or, en mars, le poids de Loblaw dans l’indice avait bondi avec l’achat de Shoppers, en fonction du plus grand nombre d’actions en circulation libre. Le comité avait donc choisi Pembina pour éviter une surreprésentation du secteur de la consommation de base.

Le cas de Tim ajoute au suspense

À la une

Bourse: Wall Street craint une escalade au Moyen-Orient

Mis à jour à 18:09 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto a perdu près de 160 points, plombé par la faiblesse des actions du secteur de l’énergie.

À surveiller: Quincaillerie Richelieu, Cogeco Communications et Constellation Brands

10:10 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Richelieu, Cogeco et Constellation Brands ? Voici quelques recommandations d'analystes.

Bourse: les gagnants et les perdants du 15 avril

Mis à jour à 18:11 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.