Q&R : mieux comprendre le TSX

Publié le 15/08/2009 à 13:26

Q&R : mieux comprendre le TSX

Publié le 15/08/2009 à 13:26

Par Bernard Mooney

Bloomberg

Notre chroniqueur Bernard Mooney répond à vos questions sur l'investissement.

 

J'aimerais comprendre davantage les définitions des secteurs du S&P/TSX grâce à des exemples. Par exemple :

- Cons. discrétionnaire : est-ce que le titre d'Alimentation Couche-Tard en fait partie ?

- Services à la collectivité : est-ce que SNC-Lavalin en fait partie ?

- Matériaux : est-ce que les titres de Barrick et de Russel en font partie ?

- Marcel LeBlanc

 

L'indice S&P/TSX est divisé en 10 grands secteurs eux-mêmes subdivisés en sous-secteurs. Les voici, avec le poids relatif qu'ils ont à l'intérieur du S&P/TSX (en date du 31 juillet) et avec quelques exemples de sociétés qui les composent.

Énergie : 27,1 % du TSX; principaux sous-secteurs : foreurs (Ensign, Precision Drilling); services à l'industrie pétrolière (Mullen, Pason, Trican); exploration et production pétrolière (Nexen, Encana, Canadian Natural); stockage et transport (Enbridge, TransCanada).

Matériaux : 17,6 % ; produits chimiques (Methanex, Agrium, Potash); métaux (Teck, Goldcorp, Barrick).

Produits industriels : 5,4 % ; biens en capital (Bombardier, CAE, SNC, Toromont, Russel); services commerciaux (Stantec, Transcontinental); transport (Transat, Westjet, CN).

Consommation discrétionnaire : 3,9%; automobile (Magna est la seule société de ce sous-secteur); produits durables (Gildan, Dorel); services (Tim Hortons); médias (Aéroplan, Astral Média, Quebecor, Pages Jaunes); commerce de détail (Sears Canada, Canadian Tire, Reitmans, Rona).

Consommation de base (staples, en anglais) : 2,7 %; commerce au détail (Jean Coutu, Alimentation Couche-Tard, Metro); aliments, breuvages et tabac (Viterra, Saputo).

Soins de santé : 0,4 % (oui, vous avez bien lu, moins de 1 % !); équipements et services (CML), produits pharmaceutiques et biotech (Biovail, MDS).

Finance : 32,8 %; banques (Banque Nationale, Banque de Montréal et autres), financières diversifiées (Davis & Henderson, TMX, Onex); assurance (Great-West, Industrielle Alliance, Fairfax); immobilier (Cominar, RioCan, Brookfield Asset Management).

Technologie : 4,2 %; Internet (Open Text); services IT (CGI), logiciel (MDA); équipement (Research In Motion).

Télécommunications : 4,35 %; services diversifiés (BCE, Telus); services sans fil (Rogers).

Services aux collectivités (étaient appelés services publics) : 1,55 %; électricité (Emera, Fortis); multiservices publics (Atco); producteurs indépendants (Canadian Hydro, TransAlta).

Pour répondre à votre question, Alimentation Couche-Tard fait partie du secteur de la consommation de base (avec un poids de 0,19 %), SNC fait partie des produits industriels (0,6 %), Barrick fait partie du secteur des matériaux (2,9 %) et Russel fait partie du secteur industriel (0,09 %).

 

Se constituer un REER à 24 ans

Je viens de commencer à travailler et, à 24 ans, j'aimerais me constituer un REER, supposons de 100 $ par mois pour débuter. Je voudrais placer ces sommes dans un fonds commun équilibré.

Est-il possible de le faire sans payer de frais d'acquisition ni de frais annuels ? Autrement dit, je m'occupe de mes affaires moi-même sans conseiller et je fais affaire directement avec une société de fonds communs.

J'ai pensé aux FNB, mais il faut payer des frais d'achat (XIU + XBB, par exemple).

- M. Bérubé

Québec

 

La plupart des grandes banques canadiennes offrent des plans d'achats mensuels de fonds communs sans frais qui pourraient vous convenir.

Par exemple, à la Banque Royale, vous pouvez acheter des unités d'un fonds équilibré (RBC Équilibré) avec un placement initial de 500 $ dans votre régime enregistré d'épargne-retraite. Par la suite, le placement minimal est de seulement 25 $.

De plus, les fonds des grandes banques ne comportent aucuns frais à l'achat ni à la vente. Leur seul coût : les frais de gestion (2,25 % par an pour le fonds RBC Équilibré).

En passant, votre idée de vous constituer un REER à 24 ans, de façon systématique en plus, est excellente. Par contre, étant donné votre âge, vous devriez éviter les fonds équilibrés pour vous concentrer uniquement dans les fonds d'actions.

 

Des questions ?

Si vous avez des questions au sujet de vos finances personnelles, de la Bourse ou des fonds communs, faites-les-nous parvenir par courriel à l'adresse suivante : questions@transcontinental.ca.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre

Sur le même sujet

Avant la Fed, la Bourse se fige

Mis à jour le 15/06/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Le calme en Bourse occulte la fébrilité entourant la prochaine décision de la Fed.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

15/06/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

À la une

Le Québec à l'origine de l'aluminium «vert»

17/06/2019 | Siham Lebiad

De l’aluminium non polluant «made in Québec» d’ici 2024? C’est le pari que s’est donné l’entreprise Elysis.

L'accès à la propriété s'améliore après un recul notable en 2018

17/06/2019 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. En 2018, l'accès à la propriété a atteint un creux en 7 ans au Québec

Ottawa précise les modalités de son programme d'aide d'accession à la propriété

17/06/2019 | Martin Jolicoeur

Les prêts seront remboursables, sans intérêt, et modulables en fonction des variations de valeur de la propriété.