Les marchés : l'optimisme renaît

Publié le 11/06/2010 à 16:19

Les marchés : l'optimisme renaît

Publié le 11/06/2010 à 16:19

Par Mathieu Lavallée

Photo: Bloomberg

Les marchés nord-américains ont semblé confus ce vendredi mais ont terminé la journée en hausse, confirmant ainsi une progression des bourses cette semaine.

Les indices new-yorkais ont reculé ce matin après l’annonce d’une baisse des ventes au détail de 1,2 % aux États-Unis en mai, la plus forte baisse des huit derniers mois.

Mais l’indice de confiance des consommateurs de l’Université du Michigan est passé de 73,6 à 75,5, alors que les analystes s’attendaient à ce qu’il grimpe à 74 en juin, ce qui a redonné un peu de vigueur aux investisseurs.

La principale bourse canadienne pour sa part a fait fi de cette confusion, et est restée en territoire positif depuis l’ouverture de ce matin.

« La bonne nouvelle, c’est que le marasme connu lors des quatre dernières semaines semble s’estomper et laisse remonter les bourses », a affirmé Charles Huot, directeur général actions institutionnelles pour BMO Marchés des capitaux. Sur l’ensemble de la semaine, la Bourse de New York a progressé de 1,8 % et celle de Toronto 0,7 %, observe l’expert.

PLUS : Trois titres à surveiller : Dollarama, Viterra, SNC-Lavalin

Vendredi, le S&P/TSX à Toronto a gagné 36,62 points, à 11 672,47 points. À New York, le Dow Jones a pris 38,54 points, à 10 211,07 points, après avoir connu un rebond de fin de séance.

Le Nasdaq pour sa part a monté de 24,89 points, ou 1,12 %, à 2 243,60 points, et le S&P 500 s’est élevé de 4,76 points, à 1 091,60 points.

Le baril de pétrole a baissé de 1,32 dollar US, à 74,16 dollars US. L’or pour sa part s’est apprécié de 5,10 dollars US, à 1 227,30 dollars US.

Le dollar canadien a perdu 0,30 cent US, à 96,72 cents US.

« On a quand même eu un lot de bonnes nouvelles cette semaine, ce qui a redonné un coup de main aux marchés et surtout aux matières premières, a observé M. Huot. En fait, c’est la première fois depuis un moment que nous avons des données pour oublier l’Europe. »

Parmi les moments positifs de la semaine, il retient la hausse des exportations de la Chine, l’amélioration de l’emploi en Australie, la hausse du PIB Japon et des propos du président de la Réserve fédérale américaine, Ben Bernanke, plus favorables envers l’économie.

L'Europe rassurée

Les marchés européens pour leur part sont dans le vert, les investisseurs étant toujours rassurés par la situation économique en Europe et en Chine, mais la baisse des ventes au détail aux États-Unis a ralenti la progression plus forte en début de journée.

Le titre de BP (qui a subi une dégringolade à Londres, mais une croissance à New York hier) reprend du galon à la City aujourd’hui. Il s’est redressé de 7,2 % ce matin.

En milieu d’après-midi, le DAX de Francfort est en baisse de 0,15 %, mais le CAC de Paris a pris 1,11 % et le FTSE de Londres a fait un gain de 0,61 %.

Au Japon, le Nikkei a pris 1,70 % à la fermeture des marchés jeudi.

À suivre dans cette section


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre


image

Adjointes administratives

Mercredi 14 octobre


image

Femmes Leaders

Mercredi 21 octobre

À la une

Québec serre la vis: trois régions passent en zone d'alerte orange

Trois régions se voient imposer de nouvelles restrictions: Québec, Montréal et Chaudières-Appalaches.

Voulons-nous vraiment vivre dans ce monde?

18/09/2020 | François Normand

ANALYSE - Cessons d'écouter ceux qui disent que le développement durable mine l'économie, car c'est faux: il la stimule.

La Bourse en pause comme la reprise?

BLOGUE. Deux stratèges ne perdent pas espoir que les chouchous techno passent le bâton aux bénéficiaires de la reprise.