Les Bourses rebondissent

Publié le 02/11/2011 à 16:52

Les Bourses rebondissent

Publié le 02/11/2011 à 16:52

Par AFP

La Bourse de Toronto a clôturé la séance de mercredi sur un gain, les matières premières ayant rebondi et stimulé les actions du secteur des mines et métaux, qui avait souffert ces derniers jours avec les développements dramatiques de la crise de la dette en Europe.

Les opérateurs se demandaient toujours mercredi quel sort serait réservé au plan de sauvetage mis sur pied la semaine dernière par les leaders de la zone euro, maintenant que la Grèce a annoncé qu'elle tiendrait un référendum sur l'aide qui lui est offerte. L'issue du vote populaire pourrait avoir un impact sur les finances du continent et menacer l'économie mondiale.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a avancé de 126,66 points, pour terminer la journée à 12 241,76 points. Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,51 cent US à 98,66 cents US.

Certains craignent que les Grecs, exaspérés par les mesures d'austérité qui leur sont imposées, rejettent le plan, ce qui pourrait entraîner une défaillance désordonnée du pays et générer d'importants problèmes pour le secteur financier de la région.

La Bourse de New York a fini en nette hausse mercredi après deux séances de baisse, bien que la banque centrale américaine (Fed) n'ait pas apporté au marché les réponses attendues: le Dow Jones a pris 1,53% et le Nasdaq 1,27%.

Selon les chiffres définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a gagné 178,08 points à 11.836,04 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 33,02 points à 2.639,98 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a avancé de 1,61% (19,62 points) pour s'établir à 1.237,90 points.

"On se demande si ce n'est pas un répit par rapport à hier (mardi)", lorsque le Dow Jones avait perdu 2,48% et le Nasdaq 2,89%, a commenté Evariste Lefeuvre, chef économiste pour les Amériques de la banque Natixis.

"La Fed n'a rien annoncé (...), il n'y a pas d'informations dans ce que (le président de la Fed, Ben) Bernanke a dit", a-t-il ajouté.

Seul point positif, souligne Chris Low de FTN Financial, l'intervention du patron de la Fed a "confirmé que (l'institution) penchait vers un assouplissement monétaire", une mesure souhaitée par Wall Street depuis quelques semaines.

"Ce qu'on voulait savoir c'était quand" une telle mesure serait mise en place, a dit M. Leveuvre.

Wall Street a clôturé proche des niveaux observés à l'ouverture, au terme d'une séance relativement calme.

Après deux jours de réunion, la Fed a confirmé sa politique monétaire et assuré se montrer prête à en faire plus pour soutenir l'activité.

Si elle a noté que la croissance du pays s'était "quelque peu renforcée" pendant l'été, elle a nettement abaissé ses prévisions économiques pour 2012, avec une croissance estimée à 2,5% à 2,9%.

Reste que "des inquiétudes demeurent à propos de la crise en zone euro et de la manière avec laquelle les bouleversements en Grèce, après la décision surprise de mener un référendum sur les mesures d'austérité, va peser sur la capacité de (l'Europe) à mettre en oeuvre son plan", ont noté les analystes de Charles Schwab.

Des responsables européens ont affirmé à l'AFP que le versement de la prochaine tranche de prêts à Athènes, dont le pays a absolument besoin pour éviter la faillite, était en suspens.

Le marché obligataire a fini en baisse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a progressé à 2,006% contre 2,001% mardi soir, et celui à 30 ans à 3,038% contre 3,012% la veille.

Avec La Presse Canadienne

À suivre dans cette section


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Ă€ surveiller: Cominar, Couche-Tard et Power Corporation

Que faire avec les titres de Cominar, Couche-Tard et Power Corporation? Voici quelques recommandations d'analystes.

Le Québec a perdu 450 000 emplois en quatre mois

L’industrie des services d’hébergement et de restauration a connu une baisse de près de 100 000 emplois.

Bourse: le vaccin russe déstabilise Wall Street

Mis à jour il y a 32 minutes | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Elle évoluait sans direction claire mardi en début de séance.