Le prix du pétrole dégringole à New York

Publié le 23/06/2011 à 11:37, mis à jour le 23/06/2011 à 11:41

Le prix du pétrole dégringole à New York

Publié le 23/06/2011 à 11:37, mis à jour le 23/06/2011 à 11:41

Par La Presse Canadienne

Le prix du pétrole brut dégringole à la bourse NYMEX de New York, tombant jeudi matin à son plus bas depuis février dernier en raison de signes de ralentissement de l'économie dans le monde.

Vers 10h30, jeudi, le baril de brut pour livraison en août se transigeait à 91,55 $ US, en recul de 3,86 $ US dollars par rapport à sa valeur en fermeture des marchés, la veille.

Mercredi, la Réserve fédérale américaine a révisé à la baisse ses prévisions de croissance pour les Etats-Unis. Le taux de chômage demeure pour sa part élevé et les inscriptions au versement de prestations d'assurance-emploi ont augmenté la semaine dernière.

Les analystes semblent croire que la situation de l'économie en général ne justifie pas des prix du pétrole brut élevés.

Plus tôt jeudi, l'Agence internationale de l'Energie a laissé savoir que 28 de ses membres avaient accepté de rendre disponibles jusqu'à 60 millions de barils de pétrole d'ici 30 jours afin d'atténuer les effets des troubles en Lybie sur l'approvisionnement mondial. La moitié des barils mis à la disposition des marchés proviendront de la réserve des États-Unis.

À la une

Bourse: le Dow Jones termine en hausse de 2%

09:56 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le redémarrage économique des États-Unis stimule la bourse.

Titres en action: American Airlines, Lufthansa, Nissan, Warner Music

Mis à jour à 16:40 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Repousser les limites

BLOGUE INVITÉ. La pandémie a été un laboratoire d’expérimentation exceptionnel pour plusieurs entreprises.