Le dollar stable face à l'euro, le yuan se redresse

Publié le 06/08/2019 à 15:28

Le dollar stable face à l'euro, le yuan se redresse

Publié le 06/08/2019 à 15:28

Par AFP
Le logo du yuan, de l'euro et du dollar

(Photo: 123RF)

Le dollar se stabilisait face à l’euro mardi après ses pertes de la veille, en plein regain des tensions commerciales sino-américaines, tandis que la devise chinoise se reprenait face au billet vert.

Vers 15H00, l’euro perdait 0,05 % face au billet vert, à 1,1197 dollar. 

Sous l’impulsion de la Banque centrale chinoise, le yuan est remonté face au dollar, et a clôturé à 7,0198 yuans pour un dollar à 11H30, après avoir touché en début d’échanges asiatiques un nouveau plus bas en 11 ans, à 7,0602 yuans pour un dollar.

« Le dollar profite du calme provisoire sur les marchés, qui ont retrouvé leur sang-froid après la pire journée de l’année à Wall Street », a indiqué Joe Manimbo de Western Union.

Lundi, les principaux indices de la Bourse new-yorkaise avaient accusé leurs plus lourdes pertes de l’année dans le sillage de la dépréciation de la devise chinoise.

Malgré le regain de santé du billet vert mardi, les investisseurs évitaient de parier sur un renchérissement à long terme de la devise américaine.

« Les problèmes que rencontre le dollar viennent de la guerre commerciale, qui fait craindre aux acteurs du marché une récession », a souligné Boris Schlossberg de BK Asset Management.

« À moins qu’on observe une détente sur le front du commerce, le dollar pourrait continuer à s’affaiblir dans les prochaines semaines », a estimé l’expert.

Pour Joe Manimbo, l’envenimement du conflit commercial entre la Chine et les États-Unis ces derniers jours rend le billet vert particulièrement « vulnérable ». 

« Les inquiétudes sur le commerce pèsent sur les perspectives de croissance américaine et renforcent les attentes autour d’une nouvelle baisse des taux par la Fed pour stimuler l’économie », a-t-il souligné.

La semaine dernière, la Réserve fédérale américaine a baissé ses taux tout en signalant qu’elle n’abordait pas « un long cycle » de baisses, sans pour autant en exclure d’autres.

Une baisse des taux d’intérêt rend le dollar moins rémunérateur et donc moins attractif pour les cambistes.

Néanmoins, James Bullard, un des membres votants du Comité monétaire de la Fed, a freiné les attentes en estimant mardi que la Banque centrale américaine avait déjà « fait beaucoup » pour soutenir la croissance et que les taux d’intérêt se situaient pour l’instant « dans la bonne fourchette ».

Il a été l’un des premiers membres du Comité à prôner une baisse des taux vu la modération de l’inflation et les tensions commerciales.

À suivre dans cette section

À la une

Oubliez Trump: c'est Obama qui a relancé l'emploi manufacturier

30/09/2020 | François Normand

C'est à partir de l’été 2010 que l'on commence à assister à la renaissance du secteur aux États-Unis.

L'action de Palantir grimpe de 34% à son premier jour en Bourse

Mis à jour le 30/09/2020 | AFP

Sous le symbole PLTR, le titre a commencé à être échangé vers 13H40.

L'incertitude grimpe entourant la vente d'usines de Bombardier à Spirit

L’entente devait initialement être conclue au mois de mai de cette année.