René Vézina : Épouvantable janvier, meilleure année ?

Publié le 02/02/2009 à 00:00, mis à jour le 08/10/2013 à 11:32

René Vézina : Épouvantable janvier, meilleure année ?

Publié le 02/02/2009 à 00:00, mis à jour le 08/10/2013 à 11:32

Par René Vézina

Aux États-Unis, janvier 2009 aura été le pire de toute l'histoire, avec des reculs approchant 9% pour le Dow Jones et le S&P/500. À la Bourse de Toronto, on a réussi à limiter les pertes, mais la glissade a quand même atteint 5 %.

Dire qu'il va falloir encaisser les chiffres sur les pertes d'emploi, vendredi, et ça ne sera pas joli : au cours de la seule semaine qui vient de s'écouler, on a perdu au moins 100 000 emplois aux États-Unis, et le décompte n'est que partiel.

L'année qui commence serait donc déjà gâchée ? Pas nécessairement.

En conférence pour l'ICRA*, la semaine dernière, trois stratèges en chef de grandes institutions financières y sont allés de leurs prévisions pour 2009 et ils entrevoient tous un bilan positif au terme de l'année, avec une remontée quelque part au deuxième semestre.

Voici leurs prédictions pour le S&P/TSX :

- Stéfane Marion, Financière Banque Nationale : + 12 %

- Pierre Ouimet, UBS Asset Global Management : + 15 %

- Vincent Delisle, Banque Scotia : + 20 %.

Leurs arguments ? Les plans de relance des gouvernements devraient fonctionner, beaucoup de titres sont sous-évalués, la récession en cours est déjà longue par rapport aux récessions antérieures, etc. L'économie ne peut pas toujours aller mal et elle va finir par rebondir : or, les marchés boursiers se comportent comme des indicateurs avancés et ils précèdent toujours les reprises.

On verra... Avec le genre d'hiver qu'on a eu jusqu'à présent, un peu de réconfort ne fait pas de tort.

* : Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux.

RÉAGIR À CE BLOGUE

 

À la une

La Fed laisse ses taux inchangés

Mis à jour il y a 34 minutes | AFP

La Réserve fédérale américaine a laissé mercredi ses taux d'intérêt inchangés.

La Fed devrait faire une pause sur les baisses de taux

10:14 | AFP

À plus de 99 %, les acteurs sur les marchés s’attendent à ce que la Fed adopte un statu quo.

La majorité des Canadiennes ne veut pas de la 5G de Huawei

Selon les résultats d’une enquête en ligne d’Angus Reid, publiés mercredi, 69 % des répondants s’opposent au fabricant.