WisdomTree lance des FNB axés sur le dividende et la couverture de la devise


Édition du 08 Octobre 2016

WisdomTree lance des FNB axés sur le dividende et la couverture de la devise


Édition du 08 Octobre 2016

[Photo : Shutterstock]

La société américaine WisdomTree est devenue, en juillet, le 17e fournisseur de fonds négociés en Bourse (FNB) sur le marché canadien. La firme a lancé six fonds axés sur le dividende, et neuf si on tient compte des versions du même fonds proposant une couverture contre les fluctuations de devises.

Ces nouveaux produits offrent une solution de rechange à la gestion indicielle traditionnelle qui tente de reproduire des indices fondés sur la valeur boursière des entreprises, comme l'indice S&P 500. Le professeur de finance Jeremy Siegel, auteur de plusieurs ouvrages de vulgarisation financière, agit comme conseiller supérieur pour la stratégie de placement.

En ce qui concerne les actions, l'approche fondamentale de WisdomTree favorise les dividendes et les bénéfices comme méthode de sélection plutôt que la valeur boursière. «Dans le cas des dividendes, une des stratégies veut que chaque titre en portefeuille soit pondéré en fonction du montant total [et non par action] de dividendes payés par la société en comptant par année. Elle est utilisée notamment dans le nouveau Fonds d'actions européennes couvert WisdomTree [EHE]», explique Daniel Straus, du Groupe de recherche et stratégie sur les FNB de la Financière Banque Nationale.

Une variante consiste à trier d'abord les actions selon leur rendement de dividende (dividende annuel/cours de l'action), à ne retenir que les 30 % d'entre elles qui offrent le meilleur rendement, et à pondérer ces dernières en fonction du montant total (et non par action) de dividendes payés durant l'année par la société. C'est la stratégie utilisée dans les versions couvertes (HID.B) en devise ou non (HID) du Fonds à dividendes élevés WisdomTree.

Un rappel : un investisseur canadien qui choisit la version couverte d'un fonds détenant des titres libellés dans une devise étrangère pense que cette devise va baisser par rapport au dollar canadien. Il veut neutraliser cette baisse.

Une autre variante sélectionne d'abord des sociétés en utilisant la croissance des bénéfices et d'autres critères de «qualité», comme le rendement de l'avoir et le rendement de l'actif (à titre d'indicateurs pour prévoir la capacité d'une société à accroître son dividende). Ensuite, les sociétés retenues sont aussi pondérées selon le montant annuel total de dividendes payés par la société. Les trois versions (DGR, DGR.B, DQD) du nouveau Fonds de croissance de dividendes sur titres américains de qualité et du Fonds de croissance de dividendes sur titres internationaux (IQD, IQD.B, DQI) de qualité WisdomTree utilisent cette stratégie.

Pourquoi trois versions ? Parce que, outre les versions couvertes ou non en devise, ces deux fonds offrent en plus une couverture qui varie de 0 à 100 % en fonction d'indicateurs économiques et techniques. Selon des contrôles ex post (backtesting), cette stratégie de couverture dynamique du dollar canadien en dollar américain aurait généré un rendement excédentaire de 0,74 % par année par rapport à une stratégie de non-couverture.

«Ce sont là des outils puissants pour les investisseurs canadiens», affirme Daniel Straus. Cette méthodologie se vend plus cher, toutefois : ainsi, le ratio des frais de gestion de la version avec couverture dynamique du Fonds de croissance de dividendes sur titres internationaux (DQI) est de 0,63 %, comparativement à 0,48 % pour la version non couverte (IQD.B).

Aux États-Unis, les résultats de quelques FNB axés sur le dividende de WisdomTree pour la période de 10 ans terminée le 31 juillet sont mixtes, en termes absolus, les données mesurant le rendement ajusté pour le risque (mesure de Sharpe) n'étant pas disponibles. Le WisdomTree Total Dividend (DTD), le WisdomTree High Dividend (DHS), le WisdomTree LargeCap Dividend (DLN), de même que le WisdomTree SmallCap Dividend (DES) font moins bien que leur indice de référence respectif suggéré par ETF.com. Par contre, le WisdomTree Dividend ex-Financials (DTN), qui ne détient pas de titres de services financiers, de même que le WisdomTree MidCapDividend (DON) ont battu leurs indices de référence. Les ratios de frais de gestion de ces fonds cotés aux États-Unis varient de 0,28 % à 0,38 %.

Grâce à un actif d'environ 9,4 G$ US, le WisdomTree Europe Hedged Equity (HEDJ) est le plus important des 93 FNB distincts offerts par cette société aux États-Unis. Ce FNB, dont l'EHE cité plus haut est un clone, a nettement battu son indice de référence sur cinq ans en raison de la couverture qui l'a protégé de la hausse du dollar américain par rapport à l'euro. Mais si l'on remonte à sa création, en décembre 2009, ce n'est pas le cas. Les deux fonds HEDJ et EHE affichent un ratio de frais de gestion de 0,58 %, ce qui est tout de même plus du double du ratio de 0,25 % facturé par un concurrent direct, l'iShares MSCI Europe IMI Index ETF (XEH), qui est aussi couvert en devise.

À la une

Bourse: Wall Street clôture en ordre dispersé en attendant l’inflation

Mis à jour le 08/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto a légèrement augmenté lors d’une journée plutôt calme du côté des négociations.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

08/08/2022 | Refinitiv

Voici les gagnants et les perdants du jour.

À surveiller: Héroux-Devtek, BCE et Canadian Natural Resources

08/08/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Héroux-Devtek, BCE et Canadian Natural Resources ? Voici quelques recommandations ...