Peut-on facilement reproduire la recette Mawer ?


Édition du 22 Août 2015

Peut-on facilement reproduire la recette Mawer ?


Édition du 22 Août 2015

Yves Bourget.

Les caractéristiques des titres qu'ils détiennent, bien plus que l'habileté de leurs gestionnaires, expliqueraient les rendements supérieurs qu'ont enregistrés des fonds communs bien en vue des sociétés Mawer, Leith Wheeler et Beutel Goodman. Une fois ces caractéristiques cernées, il suffirait de trouver un fonds négocié en Bourse (FNB) qui détient des titres qui les possèdent pour reproduire ces rendements, à bien moindre coût.

C'est ce que soutient Justin Bender, gestionnaire de portefeuille chez PWL Capital. Cette firme de gestion de patrimoine utilise des FNB, pour la plupart gérés passivement, pour construire les portefeuilles de ses clients fortunés.

Dans le cas du Fonds d'actions canadiennes Mawer, son analyse pour la période allant de juillet 1991 à octobre 2014 lui permet d'attribuer la plus grande partie de son rendement excédentaire de 1 % par an au fait que le gestionnaire a favorisé les titres dont le ratio valeur boursière/valeur comptable est bas, souvent qualifiés de titres «valeur», par rapport aux titres dont le ratio valeur boursière/valeur comptable est élevé, souvent qualifiés de titres «croissance».

Selon Justin Bender, cela diminue la part du rendement excédentaire du fonds par rapport à son indice de référence, l'alpha dans le jargon, attribuable à l'habileté du gestionnaire. L'alpha positif d'un fonds peut refléter le talent d'un gestionnaire, mais pourrait aussi être attribuable à une série de mises heureuses sur les titres ou les secteurs.

Il en vient essentiellement aux mêmes conclusions pour le fonds Leith Wheeler Canadian Equity (qui n'est pas offert au Québec) et le Fonds d'actions canadiennes Beutel Goodman, série D.

«Cette analyse ne prédit pas quels fonds ou quelles caractéristiques enregistreront un rendement supérieur dans l'avenir. Elle suggère toutefois que si vous désirez ajouter davantage de titres "valeur" à votre portefeuille dans le but d'augmenter vos rendements espérés, il y a des façons moins chères de le faire en utilisant des FNB à faibles coûts, plutôt que de payer pour une gestion active traditionnelle», conclut Justin Bender.

À la une

Bourse: Wall Street termine en hausse, avec l’espoir d’une Fed moins radicale

Mis à jour le 15/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS.À Toronto, la Bourse reste stable, malgré une baisse du secteur de l'énergie et des métaux de base.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

15/08/2022 | Refinitiv

Voici les gagnants et les perdants du jour.

Turquoise Hill chute à Toronto après son rejet de l'offre de Rio Tinto

Les actions de Turquoise Hill ont baissé de 3,49$ pour atteindre 30,05$ à la clôture à la Bourse de Toronto.