Pas toujours facile de négocier des FNB


Édition du 03 Octobre 2015

Pas toujours facile de négocier des FNB


Édition du 03 Octobre 2015

Réputés pour leur facilité à être négociés, plusieurs FNB ont traversé une zone de turbulence le lundi 24 août, alors que les marchés chutaient dès leur ouverture. Les coupe-circuits, créés en réponse au flash crash [krach éclair] de mai 2010, ont été activés près de 1 300 fois sur Wall Street ce jour-là pour arrêter temporairement les transactions sur 455 titres et FNB qui subissaient de violentes fluctuations. Un exemple parmi d'autres : le Vanguard Consumer Staples Index ETF (2,5 G$ US) a culbuté de 32 % en quelques minutes, et sa négociation a été interrompue six fois en 37 minutes. Pourtant, la valeur des titres sous-jacents n'a reculé que de 9 %. Qu'est-il arrivé et, surtout, comment devez-vous vous prémunir en pareilles circonstances ?

Lorsque les coupe-circuits sont activés sur des titres détenus dans un FNB, il est impossible pour ses mainteneurs de marché d'en calculer adéquatement la valeur. Pour se protéger en limitant les transactions, ils réduisent le prix auquel ils sont prêts à acheter vos parts et augmentent celui auquel ils vous en vendraient. La valeur du FNB culbute à son tour et rend difficile la négociation d'autres types de titres, notamment les options. Pour l'investisseur, ces arrêts sporadiques et rapides sèment la confusion, car il lui est difficile de savoir ce qui se négocie ou pas, et aussi d'évaluer si les cours reflètent la réalité.

Pour négocier efficacement vos FNB

En adoptant certaines règles de base, il est possible de rendre vos transactions de FNB plus efficaces, et ce, même lorsque les marchés sont volatils, rappelle Vanguard1. Dans ce genre de circonstances, les écarts acheteur-vendeur sont touchés. Le nombre d'unités proposées au meilleur prix d'offre ou de vente diminue. Plus que jamais, il est important de choisir son type d'ordres et de surveiller de près la situation.

Placez des ordres à cours limités plutôt qu'au marché

Si votre priorité est de négocier rapidement et que vous le faites au cours du marché, vous risquez de payer plus ou de vendre moins cher que vous ne l'espériez. En plaçant un ordre à cours limité, vous fixez le prix auquel vous êtes prêt à acheter ou à vendre un FNB. Il peut arriver cependant que les unités ne soient pas offertes au prix que vous recherchez et que votre transaction ne soit pas exécutée.

Comprenez la liquidité des FNB

Le volume quotidien de transactions sur un FNB n'est pas son principal indicateur de liquidité, car des unités du fonds peuvent être créées ou rachetées à tout moment. Il faut plutôt regarder les titres sous-jacents du FNB. Lorsque ces titres sont difficiles à négocier, les écarts acheteur-vendeur augmentent.

Ajustez votre horloge et votre calendrier

Il est préférable d'éviter de négocier à l'ouverture et à la fermeture d'une session. Par exemple, certaines actions détenues par un FNB peuvent ne pas s'échanger en début de journée. C'est le cas notamment lorsque des informations importantes doivent être communiquées sur un titre. Il est alors impossible pour le mainteneur de marché d'établir le prix du FNB avec certitude.

Évitez aussi de négocier en Bourse des FNB dont les marchés où se négocient les actifs sous-jacents sont fermés. Il est plus difficile pour le mainteneur de marché d'établir les prix les plus justes. Par exemple, le marché obligataire ferme le jour du Souvenir (11 novembre) et dès 13 heures la veille de jours fériés, alors que les Bourses sont ouvertes. De plus, négociez les FNB d'actions européennes aux heures où leurs Bourses sont ouvertes.

Devez-vous remettre en question le recours aux FNB?

Non, si les FNB sont des outils pour bâtir votre répartition d'actifs et la maintenir à long terme. Bien qu'un excellent produit puisse toujours être amélioré, les FNB sont des outils efficaces qui constituent une des innovations les plus avantageuses que l'industrie financière ait mises au service de l'investisseur depuis 25 ans.

Hélène Gagné, F.Adm.A., est gestionnaire de portefeuille chez Gestion privée PEAK (une division de Valeurs mobilières PEAK) Pl. Fin. et conseillère en sécurité financière chez Gagné, Morin & Associés M.T.L. Elle est l’auteure du livre Votre retraite crie au secours.

À la une

7 astuces pour réduire vos frais d'avocats

16/06/2024 | Manuel St-Aubin

EXPERT INVITÉ. Les acteurs judiciaires ont à cœur la mission de rendre justice, même si tout n’est pas parfait.

La course aux stages 2.0

Édition du 22 Mai 2024 | Claudine Hébert

Les cabinets d'avocats ont adapté les 5 à 7 aux nouvelles règles de la société.

L’industrie du droit a besoin de faire les choses autrement

Édition du 08 Mai 2024 | Philippe Jean Poirier

GRANDS DU DROIT. Les cabinets de services juridiques ont été très actifs sur le marché des fusions et acquisitions.