Marchés émergents: opter pour une gestion active ou passive?


Édition du 29 Novembre 2014

Selon le Fonds monétaire international (FMI), les marchés émergents représentent désormais plus de la moitié du produit intérieur brut mondial. Il n'est pas donc pas étonnant que les investisseurs s'y intéressent, d'autant plus que, selon ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Trump a-t-il raison de s'inquiéter de la hausse des taux?

11/10/2018 | AFP

Les propos du président américain ont plutôt suscité une volée de protestations.

Le FMI revoit ses prévisions sur la croissance économique

01/10/2018 | AFP

« Il y a des signes que la croissance mondiale a atteint un plateau», selon Christine Lagarde.

À la une

Metro prend le plein contrôle de Première Moisson

25/04/2019 | Martin Jolicoeur

Après les Coutu, au tour de la famille Colpron-Fiset de céder les rênes de Première Moisson.

Dans la classe moyenne? Voici pourquoi tu t'appauvris

25/04/2019 | François Normand

BALADO - La classe moyenne a glissé de 64 à 61% de la population de l'OCDE depuis 40 ans. Au Canada, c'est 58%.

Débat: les sables bitumineux, un investissement vert?

25/04/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. Le panel «L'avenir de la finance durable au Canada» a soulevé plusieurs questions. Je les dépose pour réflexion.