Les FNB Vanguard les mieux cotés des analystes de Morningstar


Édition du 26 Novembre 2016

Les FNB Vanguard les mieux cotés des analystes de Morningstar


Édition du 26 Novembre 2016

[Photo : Shutterstock]

Les analystes de Morningstar ont récemment décerné des cotes pour 37 fonds négociés en Bourse (FNB), cotes qu'ils n'accordaient jusqu'à présent qu'à des fonds communs de placement. De ces 37, 28 ont obtenu une cote positive, allant de «Bronze» à «Or».

«Notre liste cible les fonds à faible coût servant à bâtir un portefeuille ; ce type de fonds est plus susceptible d'obtenir de meilleures cotes. Le coût n'est pas le seul facteur déterminant du succès, mais les fonds ayant les frais les plus faibles sont plus susceptibles de surpasser ceux dont les frais sont plus élevés», dit Christopher Davis, stratège et directeur de la recherche chez Morningstar.

Il rappelle qu'investir est un jeu à somme nulle (zero sum game) et que, pour chaque dollar qui génère une rentabilité supérieure à celle du marché, un autre engendre une rentabilité inférieure au marché. Au bout du compte, les gestionnaires actifs de FNB dégagent le rendement du marché, avant les frais. Parce que les fonds reproduisant un indice large du marché exigent généralement des frais plus faibles, ils devraient mieux faire que la plupart des gestionnaires actifs.

Par exemple, l'indice composé S&P/TSX définit assez bien l'univers des actions canadiennes de grandes capitalisations disponibles aux gestionnaires actifs de FNB, bien que les standards de cette catégorie de fonds permettent un plafond de 10 % en titres étrangers. Le ratio des frais de gestion (RFG) médian des fonds sans commission de cette catégorie est de 1,13 %. En comparaison, ceux du FNB iShares S&P/TSX Core Capped Composite (XIC) est de 0,06 %, tandis que ceux du Vanguard FTSE Canada Index (VCE) et du Vanguard FTSE Canada All Cap (VCN) sont de 0,05 %, ce qui contribue à la cote «Or» qu'ils obtiennent tous trois.

Quatre autres fonds Vanguard méritent la cote «Or». Il y a deux fonds d'actions américaines : le Vanguard S & P 500 ETF (VFV) et le Vanguard U.S. Total Market Index (VUN). Les deux autres sont des fonds d'obligations, soit le Vanguard Canadian Short-Term Bond ETF (VSB) et le Vanguard Canadian Aggregate Bond ETF (VAB).

Les FNB Vanguard récoltent donc six des huit cotes «Or» octroyées par les analystes de Morningstar, sans compter les trois cotes «Argent» et une cote «Bronze» accordées aux quatre autres fonds Vanguard analysés. L'iShares Core S&P 500 (XUS) obtient aussi une cote «Or».

Il faut dire que Vanguard a lancé les fonds indiciels aux États-Unis il y a plus de 40 ans et qu'elle a toujours offert des produits à des coûts parmi les plus bas de l'industrie. Ainsi, le Vanguard Canadian Short-Term Bond, un fonds d'obligations à courte échéance, affiche un RFG de 0,10 %, par rapport à 0,28 % en ce qui concerne son concurrent iShares Canadian Short Term Bond Index, à qui Morningstar décerne toutefois la cote «Argent».

En classant les 37 fonds étudiés par les analystes de Morningstar selon le RFG, les FNB Vanguard ayant une cote «Or» sont tous en tête de liste, accompagnés des deux FNB iShares de BlackRock. Parmi les 19 autres FNB iShares de BlackRock analysés, cinq obtiennent une cote «Argent», sept une cote «Bronze», six une cote «Neutre» et un, une cote «Négative», soit l'iShares S&P/TSX Small Cap (XCS).

À propos de ce fonds, Christopher Davis juge que l'indice des titres à petite capitalisation S&P/TSX qu'il reproduit est déficient, car il expose de manière disproportionnée l'investisseur aux titres de qualité inférieure. «En éliminant les titres spéculatifs de ressources, les gestionnaires actifs ont pu capturer au moins une partie de la prime de risque à long terme associée aux titres de petite capitalisation», note-t-il.

Des quatre FNB BMO analysés, le BMO obligations totales (ZAG) obtient une cote «Argent» et le BMO équipondéré de FPI (ZRE), une cote «Bronze». Le BMO d'actions américaines à faible volatilité (ZLU) et le BMO MSCI EAFE (ZEA) obtiennent tous deux une cote neutre.

Les fonds à «bêta stratégique», comme ceux qui favorisent les titres «valeur» à faible volatilité ou axés sur le dividende, par exemple, n'ont pas décroché de cotes supérieures à «Bronze». «Bien que les titres "valeur" et "faible volatilité" aient dégagé un rendement supérieur à long terme, les coûts supérieurs des FNB axés sur ces titres, par rapport à ceux axés sur l'approche indicielle classique de la capitalisation boursière, limitent notre conviction à cette cote», conclut Christopher Davis.

Biographie

Fellow CSI, Yves Bourget a fait carrière dans l'industrie des valeurs mobilières pendant une vingtaine d'années, en particulier à titre de vice-président pour le Québec de Placements Altamira, de 1990 à 1997. Il a collaboré à la publication Finance et Investissement de 2001 à 2016, notamment en matière de fonds communs de placement.

À la une

Les nouvelles du marché

Mis à jour il y a 46 minutes | Refinitiv

Pas d’autre hausse de taux aux É.-U. cette année, selon Jerome Powell.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Mis à jour à 08:09 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés confiants au milieu des annonces de banques centrales.

Comment mettre en valeur votre savoir-être?

MAUDITE JOB! «Quelles softskills mettre en avant en entretien d'embauche? Et surtout, comment?»