Le légendaire gestionnaire Bill Miller tourne une page d'histoire

Publié le 11/08/2016 à 15:38

Le légendaire gestionnaire Bill Miller tourne une page d'histoire

Publié le 11/08/2016 à 15:38

Par Yannick Clérouin

Bill Miller. (Photo: Bloomberg)

Il est reconnu comme l'un des plus brillants gestionnaires de portefeuille de sa génération grâce à une séquence de 15 ans pendant laquelle il a battu l’indice S&P 500 année après année. Son départ de la firme Legg Mason après 35 ans marque ainsi un tourtant majeur pour l’investisseur valeur Bill Miller.

Legg Mason a annoncé jeudi qu’elle vend sa participation de 50% dans la firme LMM à M. Miller, qui en devient l'unique propriétaire. LMM héberge les fonds communs gérés par M. Miller et supervise pour 1,8 milliard de dollars américains d’actifs.

Cette transaction met donc définitivement un terme à la longue relation qu’a entretenue M. Miller avec Legg Mason. Le gestionnaire valeur a en effet été le visage public de Legg Mason pendant plus de trois décennies, souligne Bloomberg.

Bill Miller, 66 ans, demeure un des derniers grands «stock picker» connu de tous. Il a fait son nom en prenant des paris osés dans des titres comme Amazon, Google et eBay, tout en ayant un portefeuille très concentré.

Au cours de sa période glorieuse, M. Miller a même surpassé l'as de la gestion Peter Lynch, du Fonds Fidelity Magellan, qui avait battu le marché pendant plusieurs années au début des années 80.

En plus d’être un investisseur dans une catégorie à part, M. Miller a aussi été suivi par de nombreux investisseurs pour ses commentaires intelligents sur les marchés.

Il a toutefois subi un sévère revers de fortune en plein coeur de la crise financière. Son principal fonds, le Value Trust, avait en effet perdu 55% de sa valeur en 2008, en raison de la présence importante des titres financiers dans son portefeuille.

Bill Miller avait laissé son poste de gestionnaire du Value Trust en 2012, mais il gérait toujours le fonds Opportunity Trust pour Legg Mason. La récente performance de ce fonds a toutefois été décevante.

À la une

Bourse: Wall Street finit la semaine en hausse, moins anxieuse d'une récession et de l'inflation

Mis à jour le 24/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de près de 350 points.

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

24/06/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.

Le français, notre langue d'affaires

BLOGUE INVITÉ. Soyons fiers de cette langue rassembleuse qui rythme nos vies depuis des générations.