Encore un rôle à jouer, mais les rendements diminuent


Édition du 16 Janvier 2016

Les obligations de sociétés ont connu l'an dernier leur pire tempête depuis la crise. La chute du pétrole et des ressources, de même que l'anticipation de la première hausse des taux américains en 10 ans, ont malmené ces titres peu négociables. ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


À la une

Nous sommes vulnérables à une nouvelle crise financière

ANALYSE - «Sommes-nous plus en sécurité qu'en 2008? Oui, mais nous ne le sommes pas assez.» - Christine Lagarde du FMI.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/03/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

Bourse: que penser du nouveau signal de récession?

BLOGUE. Le risque de récession augmente, mais le signal de l'inversion des taux divise encore les financiers.