Des choix de fonds pour investisseurs autonomes


Édition du 28 Janvier 2017

Des choix de fonds pour investisseurs autonomes


Édition du 28 Janvier 2017

[Photo : Shutterstock]

Depuis quelque temps, les investisseurs autonomes ont accès à des fonds communs de placement (FCP) dont le ratio des frais de gestion est réduit de manière à refléter le fait qu'ils n'incorporent pas une commission de suivi (trailer fee) pour des services-conseils qu'ils n'obtiennent pas.

Ces fonds, pour la plupart de série D, sont disponibles auprès des courtiers à escompte, qui reçoivent sur eux une commission de suivi réduite. La commission de suivi d'un fonds d'actions vendu par un conseiller est habituellement de 1 %, contre 0,25 % pour un fonds de série D. Mais cette réduction varie beaucoup d'un fonds à l'autre.

L'effet de l'économie réalisée par les investisseurs autonomes choisissant les fonds de série D est facile à comprendre. Ainsi, le ratio de frais de gestion (RFG) moyen des fonds communs d'actions canadiennes offerts dans le réseau des conseillers est de 2,37 %, alors que celui des fonds destinés aux investisseurs autonomes est de 1,21 %, selon des données colligées par Achilleas Taxildaris, analyste chez Morningstar Research, à Toronto. De même, le RFG moyen des fonds d'actions américaines disponibles par l'entremise des conseillers est de 2,43 %, contre 1,21 % pour ceux offerts aux investisseurs autonomes. Enfin, celui des fonds d'obligations canadiennes distribués par des conseillers est de 1,58 %, contre 0,79 % pour les fonds offerts aux investisseurs autonomes.

Par exemple, la série D du Fonds d'actions canadiennes Beutel Goodman affiche un RFG de 1,38 %, alors que la série B, destinée au réseau des conseillers, en affiche un de 2,15 %. Ce fonds obtient une cote «Or» des analystes de Morningstar. La cote Morningstar communique la conviction des analystes qu'un fonds pourra surpasser ses pairs ou son indice de référence dans l'avenir.

La base de données Advisor Workstation de Morningstar recensait 618 fonds pour investisseurs autonomes au 31 décembre dernier, pour la plupart des fonds de série D. Parmi eux, 40 se sont vus octroyer une cote positive de Morningstar.

Parmi les fonds d'actions gérés activement, notons ceux de la famille Mawer. Quatre obtiennent la cote «Or» de Morningstar : le Fonds d'actions canadiennes (RGF : 1,22 %), le Fonds d'actions internationales (RFG : 1,52 %) le Fonds d'actions mondiales (RFG : 1,34 %) et le Fonds mondial de petites capitalisations (RFG : 1,74 %). Enfin, le Fonds d'actions américaines (RFG : 1,18 %) et le Fonds équilibré Mawer (0,94 %) obtiennent la cote «Bronze».

Les fonds Mawer ne versent pas de commission de suivi aux courtiers escompteurs, et c'est pourquoi certains d'entre eux ne les offrent pas et leur substituent plutôt des fonds Manuvie, gérés par Mawer. Sur ces fonds, ils perçoivent une commission de suivi de 1 %, même s'ils n'offrent aucun conseil pour cette rémunération, pourtant conçue à cet effet.

Parmi les fonds obligataires gérés activement, on retrouve trois fonds de la famille PH&N avec une cote «Or» et des RFG oscillant entre 0,55 % et 0,60 %. En comparaison, le seul autre fonds obligataire coté «Or» par Morningstar, le Fonds d'obligations canadiennes TD, série D, affiche un RFG de 1,02 %. Deux autres fonds d'obligations de même que deux autres fonds d'actions gérés par PH&N affichent une cote «Argent».

Cela dit, certains demeurent sceptiques quant à la capacité des gestionnaires actifs à surpasser les indices sur de longues périodes. Ainsi, pour la période de 15 ans terminée le 31 décembre, plusieurs fonds indiciels reproduisant l'indice Nasdaq se retrouvent parmi ceux ayant offert les meilleurs rendements. C'est notamment le cas du Fonds indiciel NASDAQ TD Série e, dont le RFG est de 0,50 %.

Il y a actuellement 17 fonds Série e TD et leurs ratios de frais de gestion sont parmi les plus bas des FCP offerts au Canada. Ainsi, le Fonds indiciel canadien TD - e affiche un RFG de 0,33 %.Ces coûts plus bas sont possibles parce que vous effectuez et suivez vos placements en ligne. Évidemment, c'est cinq fois plus cher que des fonds négociés en Bourse (FNB) ayant le même mandat, comme le iShares Core S&P/TSX Capped Composite (XIC) ou le Vanguard FTSE Canada Index (VCE). Toutefois, il faut ajouter les commissions à l'achat et à la vente pour ces FNB, du moins chez la plupart des courtiers escompteurs.

Les fonds indiciels Série e TD sont disponibles seulement par l'intermédiaire d'un compte Fonds Série e; ce compte est accessible en ligne par l'intermédiaire des services BanqueNet de TD Canada Trust ou du courtier escompteur Placements directs TD. Le placement minimum n'est que de 100 $.

Biographie

Fellow CSI, Yves Bourget a fait carrière dans l'industrie des valeurs mobilières pendant une vingtaine d'années, en particulier à titre de vice-président pour le Québec de Placements Altamira, de 1990 à 1997. Il a collaboré à la publication Finance et Investissement de 2001 à 2016, notamment en matière de fonds communs de placement.

À la une

Lithium en territoire cri: une mine qui divise et ravive de vieilles blessures

La région autour de Nemaska possèderait l‘un des plus grands gisements de spodumène au monde.

Cinq prévisions pour l'immobilier et le bois en 2023

04/02/2023 | François Normand

ANALYSE. Fastmarkets vient de publier cinq prévisions qui affecteront plusieurs entreprises au Québec.

Elon Musk déclaré non coupable de fraude pour ses tweets sur l’action Tesla

03/02/2023 | AFP

Elon Musk a été déclaré non coupable de fraude pour ses tweets sur l’action Tesla.