Voici de quoi aurait l'air le TSX sans banques ni pétrole

Publié le 13/02/2019 à 06:25

Voici de quoi aurait l'air le TSX sans banques ni pétrole

Publié le 13/02/2019 à 06:25

Par Stéphane Rolland

La Bourse canadienne a bien plus à offrir que les banques et les pétrolières, souligne Brian Belski, stratège en chef de BMO Marchés des capitaux. Pourtant, bien des investisseurs l’oublient, déplore-t-il.

«Oui, vous pouvez faire de l’argent avec des actions canadiennes hors des secteurs de l’énergie, des matériaux et des financières, commente le stratège dans une note publiée récemment. Quand les investisseurs pensent au Canada, ils bâtissent leur portefeuille autour des trois secteurs principaux. Par contre, il y a plusieurs bonnes compagnies qui sont éclipsées par ses trois secteurs.» 

Ensemble, les financières, l’énergie et les matériaux représentent 62% de l’indice S&P/TSX à Toronto. Si on enlevait ces trois secteurs, l’indice vedette canadien pourrait faire encore mieux pendant les cycles baissiers des ressources, souligne M. Belski. Comme le démontre le tableau suivant.

On voit que, depuis 2011, le S&P/TSX sans ses trois principaux secteurs a nettement fait mieux que l’indice dans son ensemble. L’indice épuré a fait un rendement annuel moyen de 7,9%, comparativement à 0,8% pour l’ensemble de l’indice.

En 2018, le S&P/TSX sans les trois secteurs a reculé de 5,5%. L’indice dans son ensemble a, pour sa part, perdu 11,6%.

M. Belski pense que le prix des commodités stagnera encore à moyen terme. «Pour cette raison, nous pensons que les meilleures occasions dans le marché canadien se trouveront à l’extérieur de ses trois secteurs », commente-t-il.

 


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

À la une

Barack Obama a raison: nous vivons à une belle époque

15/11/2019 | François Normand

ANALYSE - La perception est forte que nous vivons des heures sombres. Or, c'est faux, si l'on analyse l'histoire.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

10 choses à savoir cette fin de semaine

Des failles dans des guichets automatiques au Canada permettraient de voler vos infos bancaires.