UPS: le bénéfice net plonge à cause de charges exceptionnelles

Publié le 23/10/2012 à 09:21

UPS: le bénéfice net plonge à cause de charges exceptionnelles

Publié le 23/10/2012 à 09:21

Par AFP

[Photo : Bloomberg]

La société de messagerie américaine United Parcel Service (UPS) a vu son bénéfice net se réduire de moitié au troisième trimestre, mais cette baisse, due à des éléments exceptionnels et au contexte économique, était attendue.

Le bénéfice net a plongé de 56,3% à 469 millions de dollars.

Le groupe a toutefois dû passer une charge avant impôt de 896 millions de dollars liée à la restructuration d'un fonds de pension aux États-Unis.

Hors exceptionnels, le bénéfice par action ajusté est ressorti à 1,06 dollar, exactement ce qu'attendait le marché.

Le chiffre d'affaires en revanche a surpris en reculant de 0,7% à 13,07 milliards de dollars, quand les analystes espéraient le voir progresser pour atteindre 13,30 milliards.

"Ces résultats ont été enregistrés dans un environnement de ralentissement du commerce mondial et de changements des dynamiques du marché", a commenté le PDG du groupe, Scott Davis, cité dans le communiqué.

UPS a précisé sa prévision annuelle, disant désormais tabler sur un bénéfice ajusté par action compris entre 4,55 et 4,65 dollars, soit une croissance de 5% à 7%. Il tablait jusqu'ici sur une fourchette plus large, entre 4,50 et 4,70 dollars.

"Même s'il y a des incertitudes sur l'ampleur des dépenses pendant la saison des fêtes, nous sommes confiants dans la capacité d'UPS à obtenir des résultats", a commenté le directeur financier Kurt Kuehn.

"La performance d'UPS ce trimestre montre la capacité de notre réseau mondial à s'adapter à des conditions macroéconomiques faibles", a-t-il souligné.

L'action UPS s'appréciait de 0,84% à 72,16 dollars dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la Bourse.

À la une

Cinq régions passent en zone orange

Mis à jour le 03/03/2021 | lesaffaires.com

Ce sont régions de la Capitale-Nationale, de Chaudière-Appalaches, de la Mauricie, de l’Estrie, du Centre-du-Québec.

Le Québec pourrait passer au orange, sauf dans le grand Montréal

Les yeux des régions en zone rouge sont ainsi tournés mercredi après-midi vers le premier ministre.

La COVID-19 a fait baisser l'espérance de vie au Québec

La hausse du nombre de décès enregistrés au Québec en 2020 est attribuée à la pandémie de COVID-19.