Uni-Sélect remet graduellement le pied sur l'accélérateur

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Décembre 2014

Uni-Sélect remet graduellement le pied sur l'accélérateur

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Décembre 2014

Par Dominique Beauchamp


Pour un grossiste qui vend deux millions de pièces et d’accessoires par an et qui entrepose en tout temps 400 000 pièces différentes d’une valeur de 500 M$, un peu plus d’efficacité peut faire toute une différence sur les marges.


En associant mieux les stocks à la demande, grâce aux informations fournies par le nouveau progiciel, Uni-Sélect peut aussi mieux moduler ses coûts d’achat et ses prix de vente.


L’implantation du progiciel de gestion intégrée lui permet aussi de rapatrier à Boucherville certaines fonctions comptables auparavant effectuées à Buffalo. Cette mesure résulte en une trentaine d’embauches dans son centre de services partagés.


Jouer la carte de la proximité


Aux États-Unis, M. Roy cherche des cibles d’acquisitions qui puissent densifier sa présence dans les régions où le distributeur est déjà présent, afin de maximiser les synergies logistiques. Uni-Sélect recrute aussi activement des marchands indépendants, des carrossiers notamment, qui veulent joindre le plus important fournisseur de peinture pour automobiles.


Uni-Sélect est au cinquième rang de son industrie aux États-Unis, mais elle se frotte aux géants Advance Auto Parts, AutoZone et O’Reilly. Pour rivaliser ces poids lourds, elle mise sur la carte de la proximité et sur une présence régionale forte.


« Nos clients, les installateurs, peuvent recevoir leur commande de pièces en 30 minutes. Plus ils installent les pièces rapidement, meilleurs sont leurs revenus et leur rentabilité. Ce meilleur service les fidélise », assure M. Roy.


Au Canada, où l’industrie des pièces de rechange est déjà consolidée, des occasions se présentent encore pour acquérir des distributeurs qui veulent prendre leur retraite. La croissance viendra surtout de l’offre de nouveaux produits de marque maison et de nouveaux services aux marchands existants.


Depuis avril, par exemple, les ateliers de réparation peuvent choisir des services à la carte en fonction de leurs besoins, selon qu’ils s’affilient aux enseignes Auto-Sélect, Uni-Pro et SelectAutoXPert. Ces services à la carte comprennent les garanties, les programmes de formation, les outils diagnostiques et les campagnes de publicité.



image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

«Aflac augmente son dividende chaque année depuis des décennies»

Édition du 20 Avril 2019 | Stéphane Rolland

STÉPHANE ROLLAND - Comment percevez-vous le marché en ce moment ?CONSTANTINE KOSTARAKIS - Prédire où iront les ...

Cinq relances québécoises sous la loupe

Édition du 23 Mars 2019 | Dominique Beauchamp

Ces cinq sociétés québécoises sont toutes tombées de leur piédestal à la Bourse l'an dernier. Sont-elles en ...

À la une

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.